Connexion

Nous avons 847 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

International International

Document. L’Algérie est un pays plus sécurisé que la France, l’Espagne ou le Canada

C’est une étude internationale qui détruit tous les clichés et poncifs dont souffrent cruellement notre pays depuis des années. En effet, l’Algérie n’est pas du tout un pays dangereux. Au contraire, il figure parmi les sept pays les plus sécurisés dans le monde. C’est la conclusion du très prestigieux institut  de sondage américain Gallup qui réalise chaque année l’indice Law and Order, (loi  et ordre). 

Un touriste algérien assassiné et délesté de son argent en Tunisie

Un touriste algérien originaire de Tizi Ouzou a été assassiné et délesté de ses biens alors qu’il se trouvait en vacances Tunisie. Le quotidien arabophone Ennahar, qui rapporte l’information, indique que le ressortissant algérien avait été porté disparu pendant quinze jours avant que la nouvelle de son assassinat ne parvienne à ses proches.

Bande sahélo-saharienne/ La Mauritanie ferme sa frontière avec l’Algérie

Le ministère de la Défense mauritanien a décidé de fermer la frontière de son pays avec l’Algérie, la proclamant zone militaire interdite. Cette décision surprenante intervient quelques jours seulement après la mise sur pied, avec le parrainage de la France, d’une force conjointe de cinq pays du Sahel, dont la Mauritanie, aux fins de combattre le terrorisme.

Arabie saoudite : la police déjoue une «action terroriste» à La Mecque

Selon la télévision d'Etat El-Ikhbariya, les forces de sécurité saoudiennes ont déjoué une action «terroriste» contre la Grande Mosquée de La Mecque, premier lieu saint de l'islam, où des dizaines de milliers de fidèles étaient rassemblés.

Onze personnes, dont cinq policiers, ont été blessées dans l'effondrement d'un bâtiment de trois étages où se barricadait un kamikaze, a ajouté la télévision, citant le ministère de l'Intérieur.

Détails à suivre...

Syrie : combats inédits entre troupes du régime et alliance soutenue par Washington

Pour la première fois, des combats ont éclaté dimanche entre les troupes du régime syrien et l'alliance soutenue par les États-Unis, selon l'OSDH.

Des combats ont éclaté dimanche pour la première fois en Syrie entre les troupes du régime et l'alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis dans la province de Raqqa, au nord du pays où les deux forces rivales se sont considérablement rapprochées sur le terrain, rapporte une ONG.

Al Hoceima : sous les tirs des lacrymos, « silmya, c’est fini ! »

La soirée du 15 juin a été rude à Al Hoceima, où des jeunes ont définitivement changé le décor du face-à-face avec les forces de l’ordre. Finis les rassemblements massifs, étendards du Rif au vent, autour de leaders au micro, désormais quasiment tous détenus. Le Hirak s’est transformé en batailles rangées avec la police, jets de pierres contre tirs de grenades lacrymogènes, jusqu’au bout de la nuit.

Vers l’éclatement de l’alliance des pays du Golfe ?

C’est une crise diplomatique sans précédent qui touche actuellement les pays du Golfe. Depuis le 23 mai, date à laquelle un communiqué critique de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, attribué à Cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani, a été publié sur le site internet de l’agence officielle qatarie, les relations entre quatre des six monarchies du Gofle ont atteint leur niveau le plus critique jamais enregistré. Pire : elles ont été rompues suite à une décision commune de l’Arabie saoudite et de ses alliés de couper tous les liens avec le Qatar.

Maroc : Imposante marche à Rabat en solidarité avec le Hirak du Rif

Une imposante mobilisation populaire a été constatée dimanche à Rabat pour soutenir le mouvement populaire d'Al-Hoceima au Maroc, à travers la descente dans la rue de milliers de manifestants issus de partis politiques, d'organisations et associations de la société civile, qui ont dénoncé la "hogra" (l'injustice), réclamé la libération des détenus du Hirak du Rif et crié leur ras-le-bol face à la marginalisation et la privation des populations de la région du Rif de leurs droits fondamentaux.


La manifestation de Rabat à laquelle ont appelé plusieurs organisations politiques, de défense des droits de l'homme et de jeunes, a démarré plus tôt que prévu à midi. Des milliers de personnes ont afflué vers Bab el Had, point de ralliement et de départ de la manifestation à Rabat.