Connexion

Nous avons 588 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

International International

Journée meurtrière au Yémen: 100 morts

SANAA, Yémen – Les combats au sol et les frappes aériennes de la coalition saoudienne ont fait une centaine de morts, mercredi au Yémen.  Des combats féroces ont éclaté dès l’aube dans les villes d’Ibb, d’Aden, de Taiz, de Marib et de Dhale, ainsi que dans le bastion houthi de Saada, faisant près de 100 morts dont plusieurs civils, ont dit des responsables.  Des douzaines d’obus sont tombés sur des quartiers densément peuplés d’Aden, pendant que des duels d’artillerie faisaient trembler la ville de Taiz.

Poutine affirme (encore) son soutien au président Al-Assad

L’armée arabe syrienne a pris le contrôle de la colline et du village de Sekaka dans la banlieue-ouest de Soueidaa, après y avoir tué et blessé de nombreux éléments des réseaux terroristes armés, selon une source militaire. La source a fait savoir que les armes et les munitions qui étaient en possession des terroristes avaient été détruites. A proximité du village de Qasser dans la banlieue-est de Soueidaa, des véhicules des terroristes de “Daech” ont été détruits. La source a ajouté qu’une unité de l’armée avait neutralisé et blessé des terroristes et détruit leurs véhicules à Jabata al-Khachab, Tranja, Hamidiya, Mashara et Seheita dans la banlieue de Quneitra.

A qui profite la fragmentation de certains pays arabe?

Petit rappel pour les victimes de la propagande médiatique occidentale : La coalition internationale guidée par les Etats-Unis ne combat pas réellement l'Etat Islamique (Daech) car celui-ci est utile, pour le moment, à sa politique impériale au Moyen-Orient. Ce fait est confirmé par plusieurs documents. Il faut avant tout remonter un peu en arrière et analyser le Plan Yinon, élaboré entre les USA et Israël en 1982, qui affirmait vouloir sécuriser l'Etat sioniste et les intérêts stratégiques états-uniens par le biais de la fragmentation politique et géographique de certains pays hostiles (Syrie, Libye, Irak et Iran en priorité). Daech est effectivement utile, actuellement, au plan d'ébranlement de la Syrie et de l'Irak, et à la continuation du chaos en Libye.

L’EI revendique l’attaque contre la garde nationale tunisienne .

L’organisation djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué, mardi 16 juin, une attaque contre la garde nationale tunisienne dans la région de Sidi Bouzid qui a fait, lundi, trois morts et douze blessés. L’EI a affirmé dans un communiqué posté sur Twitter que les affrontements avec les gendarmes avaient été menés par « deux soldats du califat, qui ont attaqué à l’arme légère deux sites militaires ».

Le groupe, qui avait déjà revendiqué l’attaque contre le musée du Bardo à Tunis dans laquelle 21 touristes étrangers et un policier tunisien sont morts en mars, a affirmé avoir « tué ou blessé plus de 20 soldats ou membres de la garde nationale ».

Peine de mort confirmée pour l’ancien président égyptien Mohamed Morsi.

Un tribunal égyptien a confirmé mardi 16 juin la peine de mort qu'il avait infligée il y a un mois à l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, pour des évasions de prison et des violences lors de la révolution de 2011.  Un peu plus tôt, le même tribunal avait l’ancien dirigeant, premier président élu démocratiquement en Egypte, à la prison à vie pour « espionnage » au profit du Hamas, du Hezbollah et de l’Iran.  L’ancien chef d’Etat avait également été condamné le 21 mars à une peine de vingt ans de prison incompressibles pour « incitation au meurtre » de manifestants.  Ces trois verdicts sont susceptibles d'appel. La peine de mort a été confirmée mardi, après que le tribunal eut recueilli l'avis, non contraignant, du mufti d'Egypte. Au total, l’ancien président égyptien comparaît dans cinq procès différents.

François Hollande en Algérie pour parler économie et sécurité...

Le président François Hollande est attendu à Alger lundi 15 juin pour une brève visite à l’invitation de son homologue Abdelaziz Bouteflika, un important partenaire économique et un interlocuteur de premier plan sur les crises malienne et libyenne.
Lors de leurs entretiens, MM. Bouteflika et Hollande doivent évoquer des questions « relatives à la sécurité et à la paix en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu’à la coopération multilatérale mondiale », selon la présidence algérienne.
Alger a déjà largement contribué à la signature des accords pour la paix et la réconciliation au Mali du 15 mai, et c’est dans la capitale algérienne que la rébellion malienne à dominante touareg s’est engagée le 5 juin à les signer à son tour.

Une bombe à neutron larguée au Yémen par un avion israélien aux couleurs saoudiennes ! (vidéo)

Pourquoi aucun media n'est perturbe ni offusque par cet usage de Bombes a Neutrons contre un petit pays comme le Yemen? Pourquoi ce silence assourdissant de la ligue des Nations, et l’AIEA ne fait rien ou ne dit rien...?

Analyse : Ce n’est pas une bombe conventionnelle de 2000 livres. Elle est beaucoup plus grosse.

C’est soit une très grosse MOAB (Massive Ordnance Air Blast Bomb: bombe de destruction massive par souffle) supérieure à 4 000 lb ou??? Le poids maximum pour un F-15 / 16 est d’environ 2 000 lb par support de lancement de bombe, ce qui rend le déploiement d’un MOAB impossible.
Il apparait qu’il s’agit d’une petite bombe à neutrons. La taille, la couleur, les effets lumineux, la durée de la boule de feu suspendue dans les airs et le très grand champignon atomique, sont les principaux signes qui peuvent nous y faire penser.

Prise de Syrte par Daech : réunion d’urgence entre l’Algérie, la Tunisie et l’Egyte

Après la prise de Syrte, en Libye, par l’organisation de l’Etat islamique, des responsables militaires algériens, égyptiens et tunisiens ont prévu de se réunir d’urgence au Caire.

 L’urgence de la situation sécuritaire est telle que selon une source sécuritaire algérienne, des responsables militaires des trois pays ont décidé de se réunir avant la fin de la semaine pour étudier les moyens d’arrêter la progression des hommes d’Abou Bakr al-Baghdadi. Une première réunion de ce type s’était tenue en février après l’assassinat des 21 Egyptiens coptes.