Syrie: pas de preuves qu'Assad soit à l'origine de l'attaque chimique (Boyer, LR)

syrie ghouta orientale b8987e 01x

"J'invite nos gouvernements à la plus grande prudence", a-t-elle ajouté, doutant que "rajouter de la guerre à la guerre ramène la paix". "Qui ne se souvient pas de ce que les Occidentaux ont fait en Irak ? Avec soi-disant des armes qui n'existaient pas", a ajouté la responsable politique.

 

Lire la suite du sujet ici