Connexion

Nous avons 548 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

National National

Reportage photos: jijel.info sur la plage de Melbou

 Voici des images du jour prises sur la plage de Melbou !

Ce n'est ni les courants méditerranéens, ni les touristes, c'est tout simplement, une décharge de la commune, qui se trouve tout le long de l'oued de Melbou, et, qui ressemble parfaitement à celle d'El-Aouana ! Des photos choquantes, des cours d’eau qui sont agressés sans qu’on puisse mettre le holà aux pratiques qui polluent ou empiètent sur ces oueds qui relèvent du domaine public hydraulique naturel.

C'est du jamais vu, ayant connu cette région durant les années 70-80, la nature était protégée ! La plage est devenue une décharge publique sans que cela ne fasse bouger quelque âme pour mettre un terme à cet état de fait. Une plaie pour la pêche et le tourisme. Cri d'alarme.

Abderrahmane Tadjeddine, physicien algérien de renom, décoré de la Légion d'honneur

Abderrahmane Tadjeddine. Son nom ne vous dit probablement rien, tant il est discret et humble. Il est pourtant un physicien chercheur algérien de renommée, auteur de brillantes études scientifiques, ce qui lui a valu d'être décoré de la Légion d'honneur, haute distinction française.

Abderrahmane Tadjeddine est originaire de la wilaya El-Bayadh. "Issu d"un milieu qui ne laissait aucunement présager une carrière scientifique", il est le fils d'un imam, qui lui a appris l'arabe et le Coran. Très bon élève en classe primaire, celui qui deviendra directeur de recherche de classe exceptionnelles du Centre national français de la recherche scientifique (CNRS) ambitionnait de devenir enseignant.

Un avion d’Air Algérie immobilisé à Pekin suite au décès de son pilote

 

Un avion d’Air Algérie assurant la liaison Alger-Pékin est immobilisé à Pékin par les autorités aéroportuaires de la capitale chinoise. La décision de retenir l’aéronef du pavillon national a été prise suite au décès d’une crise cardiaque du pilote algérien. Ce dernier est mort dans sa chambre d’hôtel, apprend ce média, ajoutant qu’une délégation de l’ambassade d’Algérie à Pékin, conduite par le consul général, qui s’est rendue au lieu du décès, a pris acte de ce malheureux événement. L’administration chinoise de l’aviation civile a estimé que l’avion ne devrait pas quitter le tarmac avant les résultats de l’enquête sur cette mort prématurée du commandant de bord algérien.

 

Un autre spectacle déplorable...

 

Revenons au sujet de Melbou, avec d'autres images plus loin de notre cote, il me semble que nous sommes du coté du Petit Port de Tamentfoust, ex: la Pérouse à Alger. Effectivement, c'est la mer, qui est entrain de faire sa toilette disait notre lecteur. Igilgilli avait raison de dire..." qu’une grande partie de ces déchets plastiques ne provient pas des décharges des villes côtières algériennes , mais vient bel et bien ….d’Europe, il suffit de voir la carte des courants marins pour s’en convaincre..

Le centre de la méditerranée occidentale où sont piégées (par les courants tournants) des milliers de tonnes de déchets de tous genres est très connu des navigateurs..

Il suffit d’une perturbation climatique pour libérer une partie de ces déchets sur les côtes les plus proches."

Assia Djebar décédée : Perte d’une intellectuelle majeure

 L’écrivaine et historienne, membre de l’Académie française  est décédée vendredi soir dans un hôpital parisien des suites d’une longue maladie, a appris  El Watan de source familiale.

La famille est en contact avec l’ambassade d’Algérie en France et le Ministère de la Culture pour le rapatriement du corps de la défunte en Algérie conformément à ses vœux, a indiqué à El Watan, sa fille Jalila. Elle sera enterrée au cimetière de Cherchell aux côtés de son père et de son frère Mohamed, décédé nourrisson.

« Elle retournera aux siens comme elle le voulait » nous a affirmé Jalila, « elle y reposera définitivement dans son pays natal auprès de ses proches ».

Incendie au service gynécologie obstétrique du CHU Mustapha Pacha (Alger)

Un incendie s’est déclaré vendredi à 02:00 du matin au service gynécologie obstétrique du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha, du fait de l’utilisation d’un chargeur contrefait pour téléphones portables », a indiqué le Directeur général du CHU, Nacer Bar.

Selon le même responsable, « aucune victime n’est à déplorer et les malades ont été transférés au premier étage, le temps de l’extinction du feu par les agents de sécurité ».

Le responsable a mis en garde les citoyens, notamment les malades et les personnes qui fréquentent les hôpitaux et structures sanitaires d’éviter l’utilisation de chargeurs contrefaits qui risquent d’exploser et partant causer des incendies. Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.

Incivisme des citoyens et démission des autorités...

Ces images, sont de la wilaya de Béjaia, plage de Melbou. C'est une réalité, j'avais personellement remarqué cette catastrophe, lors de mon passage à Alger, ces derniers jours.

L'heure est grave. Parler aujourd'hui de tourisme dans notre pays c'est un peu comme évoquer la corde dans la maison du pendu. Les espaces publics de toutes nos wilayas croulent sous les ordures laissant se dessiner une piètre carte postale. En ville, sur les plages, à la montagne, les ordures sont partout et en quantité considérable.

Partout, le regard et nos narines sont agressés par un spectacle déplorable. Ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur année après année, est nettement plus perceptible sur les nombreuses plages que compte notre pays.

 

Sous-catégories