Connexion

Nous avons 550 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Urgent : Bouteflika aurait décidé le gel des forages de gaz de schiste

In Salah en liesse, In Salah triomphante. La présidence aurait émis une décision en faveur du gel des forages de gaz de schiste à In Salah.

L’information a été confirmée par Abdelhamid Slimani, membre du comité de coordination de la protestation des habitants d’In Salah qui affirme que « l’arrêt du projet de gaz de schiste a été décidé, le président Bouteflika a tranché en faveur des habitants ».

  Notre interlocuteur précise que les détails de cette information seront transmis directement par le général major Abdelghani Hamel, qui reviendra comme promis avant la fin de semaine à In Salah pour l’annonce officielle de cette décision qui met fin à la polémique entretenue depuis trois semaines par les autorités du pays avec des discours tout à fait contradictoires des responsables de Sonatrach, le ministre de l’énergie et le Premier ministre.

Houria Alioua elwatan

Commentaires

Hoscin
# Hoscin 20-01-2015 18:49
C'est une sage décision.
Daykhabotros
# Daykhabotros 20-01-2015 18:17
schiste. Benflis dénonce la gestion « unilatérale » du gouvernement
benflis1
I
Actualité - le 20 janvier 2015 à 14 h 24 min - Massissilia Chafai @Massissiliachaf et Hadjer Guenanfa


Le Pôle des Forces du Changement d’Ali Benflis a fait part, ce mardi 20 janvier, de sa préoccupation et de son inquiétude concernant la situation dans le sud du pays, en particulier à In Salah, en pointant du doigt « la vacance » de l’Etat et du gouvernement.

Dans un communiqué publié ce mardi à l’issue d’une réunion périodique, le parti de Benflis qualifie la gestion du dossier de l’exploitation du gaz de schiste « d’unilatérale, autoritaire et irresponsable ». Pour le Pôle, la responsabilité incombe au pouvoir politique qui est derrière la « transformation de nombreuses régions du sud du pays en foyers de crises et de tensions ». Il dénonce le refus de ce dernier « d’être à l’écoute et d’abandonner le dialogue et la concertation».

« Vacance de l’Etat et du gouvernement »

La vacance au sommet de l’Etat s’accompagne désormais d’une vacance manifeste du gouvernement, selon le communiqué. « Toute la gestion gouvernementale de cette crise apparaît plus réduite à l’improvisation, à la fuite en avant, aux incohérences et aux contradictions », a-t-il relevé.

Le Pôle des Forces du Changement doute, également, de la capacité du régime politique quant à la résolution de la crise dans le sud du pays. « Un régime politique dépourvu de légitimité et de confiance n’est ni en capacité de produire les politiques courageuses que cette situation exige, ni en position de proposer une stratégie de riposte », a-t-il noté.

« Les demandes des habitants du sud sont légitimes »

« La situation politique actuelle soumet à rude épreuve l’intégrité de l’Etat, la cohésion de la Nation et les équilibres fondamentaux de notre société », a estimé le Pôle des Forces du Changement. Il a tenu, à assurer l’ensemble des citoyens de In Salah et dans les autres régions concernées du sud « de sa solidarité entière et de son soutien total à leurs attentes et à leurs aspirations ».

Le Pôle dénonce les thèses impliquant la main étrangère dans la crise au sud du pays. « Le Pôle des Forces du Changement a exprimé sa totale réprobation des propos mettant en doute la sincérité de l’engagement patriotique de nos concitoyens dans le sud du pays, jetant le discrédit de leurs revendications les plus légitimes et attribuant de manière irresponsable la dégradation de la situation dans ces régions à des facteurs étrangers »,a-t-il dit. Les manifestations dans le sud ne reflètent « rien d’autre qu’un éveil de la citoyenneté et une demande de respect des droits qui lui sont intrinsèques », a précisé la même source.

Le Pôle a également, mis en garde les autorités politiques en place contre toute tentation d’un traitement sécuritaire, des revendications et demandes légitimes qui sont en vérité essentiellement d’ordre politique, économique et social.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.