BILLET MATINAL. Le temps presse et la crise économique s’approche à grands pas.

16.04

Il est 02:45 du matin, il fait chaud dehors, et, la journée s'annonce ensoleillée

Les événements s'accélèrent et se précipitent, et, les Algériens continuent leur mobilisation à travers un pacifisme exemplaire. 
Hélas, les empêchements et arrestations de militantes et militants, continuent au niveau de la capitale.

Cet impressionnant mouvement pacifique, a brisé le mur de la peur, et, c'est au tour des étudiants de marcher ce mardi à Alger et à travers les 48 wilaya.
Leur revendication sera toujours la même: Le départ des 3 B et changement radical dans le système.

Le gouvernement Bedoui, reste indésirable, et, tous les ministres qui avaient tenté d'effectuer des visites sur le terrain, ont été empêchés par la population.

La question qui se pose:

1- Comment peut - on organiser des élections présidentielles, au moment où, les magistrats et 40 maires avaient déjà refusé son organisation ?

2- Comment imaginer alors que des candidats puissent animer des meetings en prévision de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain ?
Alors que plusieurs ministres, n'ont pas réussi à se déplacer dans plusieurs wilaya, comme les cas d'Alger, Tipaza, Béchar, Tebessa, Tissemsilt, Guelma... ?

Enfin, espérons que la grande marche des étudiants prévue ce mardi, se déroulera dans le calme, silmia, silmia, après tout ce qui s'est passé à Alger, et ces arrestations musclées ces derniers jours à la Grande Poste.

Pour terminer Benbitour, intervient à la radio, en annonçant qu’à partir de 2021, l’Algérie « n’aura plus de réserves de change » pour couvrir le déficit de sa balance des paiements.

BONNE JOURNÉE À TOUTES ET À TOUS.Dégagé

 

MedSouilah