Incivisme des citoyens et démission des autorités...

Ces images, sont de la wilaya de Béjaia, plage de Melbou. C'est une réalité, j'avais personellement remarqué cette catastrophe, lors de mon passage à Alger, ces derniers jours.

L'heure est grave. Parler aujourd'hui de tourisme dans notre pays c'est un peu comme évoquer la corde dans la maison du pendu. Les espaces publics de toutes nos wilayas croulent sous les ordures laissant se dessiner une piètre carte postale. En ville, sur les plages, à la montagne, les ordures sont partout et en quantité considérable.

Partout, le regard et nos narines sont agressés par un spectacle déplorable. Ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur année après année, est nettement plus perceptible sur les nombreuses plages que compte notre pays.