Connexion

Nous avons 366 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Local Local

Jijel: Stage oxygénothérapie.

Nos amis du club subaquatique Barracuda de Jijel, ont organisé au niveau de leur nouveau siège, un stage, sur L'oxygénothérapie qui est une méthode visant à apporter artificiellement de l'oxygène à un malade de façon à rétablir ou à maintenir un taux normal d'oxygène dans le sang....

Le nouveau siège du club, sis Rabta Pointe Noire - durant les journées du 16 et 17 janvier, sous l'encadrement du Dr. BOUBEZARI R.Fihri chef de service au CHU de Béjaia.

 

 

 

Travaux de rénovation du réseau AEP de la ville de Jijel : Un taux d’avancement de 68%

Les travaux de rénovation du réseau d’alimentation en eau potable de la ville de Jijel ont atteint un taux d’avancement de 68% a-t-on appris des services de l’Algérienne des Eaux.

 
       A ce jour, 86 km de conduites ont été posés sur un total de 101km et  6263 branchements ont été réalisés sur un total de 8171 branchements prévus. Selon la même source, 1007 vannes ont été posées, 1015 regards ont été confectionnés et 04 réservoirs sur les 10 prévus pour la réhabilitation ont été mis en service. 
 
        Plusieurs zones ont déjà bénéficié de la mise en service du nouveau réseau à savoir Ouled Bounar à 90%, El Haddada à 40% et Ouled Aissa à 20% et ce, sur un réseau de 7827 mètres linéaires y compris 464 branchements et compteurs individuels et 26 branchements collectifs.

La bureaucratie gangrène l’administration

Les annonces avancées par les responsables chargés du service public quant à l’allègement des procédures et autres dossiers administratifs ont été accueillies avec satisfaction par tous les citoyens des 48 wilayas du pays. Néanmoins, il est fortement remarqué que d’autres lenteurs persistent encore au point de susciter un sentiment de scepticisme auprès des citoyens. Le rapport citoyens - administration est continuellement « obstrué « et compliqué par une bureaucratie endémique. Loin de constituer une exception, Jijel  est justement l’une des illustrations qui confirme le calvaire et les souffrances des citoyens face à des procédures administratives des plus tentaculaires. C’est au niveau des administrations  publiques, le poids de la bureaucratie se fait sentir jusqu’à la petite procédure ou autre opération qui ne nécessite, pourtant, absolument pas un temps prolongé. C’est l’un des maux les plus contraignants pour les citoyens. 

TRAFIQUANTS DE CARTOUCHES DE FUSILS DE CHASSE: Une bande de 3 malfaiteurs démantelée

La bande  dont trois  éléments sont désormais aux arrêts, s’adonnait également au commerce des fusils de chasse. Les éléments de la police judiciaire de Jijel  ont réussi, la semaine dernière, à démanteler un groupe de malfaiteurs, impliqués dans une affaire de détention et commercialisation d’armes à feu et fabrication de munitions sans autorisation, au niveau des hauteurs de la  ville de Jijel. apprends- on de sources sûres. Une enquête a été ouverte suite à des renseignements parvenus aux policiers de la sûreté de wilaya de Jijel, ce qui a conduit à l’arrestation, en flagrant délit, du suspect principal, un repris de justice. « Il a été surpris en train de charger des cartouches dans un atelier aménagé dans son propre domicile. C’est en fait un individu connu des services de sécurité. Il a même été arrêté pour une affaire similaire. Mais voilà, en sortant il a récidivé », a-t-il précisé.

Le danger des hautes tensions sur nos têtes...

Nous sommes au stade de football de Tassoust, et comme le montre cette image, le danger des hautes tensions est  sur nos têtes...

Il y a non seulement les risques d'électrocution, mais il faut savoir que vivre à proximité d’une ligne électrique à très haute tension, il ya encore des effets négatifs sur la santé. Dans les pays industrialisés, depuis quelques années, les lignes HT et THT suscitent de vives inquiétudes.

 

Le ministre de la santé à Jijel : Importantes mesures pour améliorer la situation du secteur à Jijel

 

JIJEL - D’importantes mesures destinées à améliorer et à renforcer le secteur de la santé à Jijel vont être prises, a annoncé, dimanche, le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, au cours d’une visite de travail dans cette wilaya.

L’affectation d’un radiologue à l’hôpital de la ville de Taher qui sera doté d’un scanner, la réévaluation de certaines opérations inachevées et l’extension du service des urgences médicochirurgicales de l’établissement hospitalier de Jijel, figurent parmi les principales décisions annoncées par le ministre lors d’une rencontre avec les cadres locaux de son secteur.

Il a également fait savoir qu’une commission désignée par son département ministériel se déplacera ‘‘prochainement’’ à Jijel à l’effet d’établir un ‘‘diagnostic précis’’ de ce secteur qui souffre encore de ‘‘lacunes’’ et ‘‘d’insuffisances’’.

Le gaz butane, l’éternelle préoccupation

Régulée par le thermomètre hivernal, l’offre et la demande sur le gaz butane est une vieille histoire qui revient chaque saison de froid. Les mesures prises pour alimenter le marché en quantités suffisantes, notamment lors de la période des grandes intempéries, n’ont pas suffi à mettre un terme aux pénuries hivernales. De longues files d’attente sont souvent observées au niveau des points de vente de la très convoitée bombonne du gaz à travers les différentes communes de la wilaya de Jijel.

Un simple tour dans les stations Naftal renseigne, on ne peut mieux, sur cette réalité qui pousse de nombreux citoyens à se lever tôt pour arracher la fameuse bombonne. Des tickets sont distribués aux premiers arrivés, tandis que les retardataires sont rarement servis. Profitant de cette situation, des revendeurs et autres spéculateurs se mettent de la partie pour faire de la bombonne du gaz leur gagne pain.
Lors des épisodes du grand froid, le prix à payer pour s’offrir cette bombonne atteint souvent le double.