Connexion

Nous avons 692 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Local Local

Secteur sanitaire de jijel : La couverture de certaines spécialités fait défaut

La dernière visite du ministre de la santé, de la population et de la reforme hospitalière à Jijel a remis au gout du jour la nécessité de la réhabilitation d’un secteur qualifié par le ministre lui-même de «malade». Il n’est d’ailleurs un secret pour personne que ce secteur demeure confronté à des situations difficiles quant il s’agit d’offrir des soins de qualité à des malades, qui s’orientent, par dépit, vers le privé.

Le manque de spécialistes et de certains examens  biologiques et radiologique a souvent été à l’origine de cette orientation vers des structures privées plus que jamais aux aguets pour sauter sur l’aubaine que leur offre les défaillances du public.

Le ministre a d’ailleurs promis de trouver des solutions au problème du manque de spécialistes, tout en prenant la décision d’octroyer des équipements scénographiques aux hôpitaux de Taher et d’El Milia.

Courrier des lecteurs: Triste image.

Peut t-on savoir où sont passés les inspecteurs, le directeur de cette école primaire, les enseignants, mais surtout l'association des parents d'élèves ! 

Voici l'image de nos lecteurs: jijel.info

Dommage, l’école était apaisée, les formateurs (instituteurs, professeurs) respectés et aller à l’école était une joie pour les enfants et pour les parents.

Le propriétaire de cette image, n'a pas voulu nous indiquer les lieux !

Selon nos lecteurs, elle a été prise loin de Jijel, voir commentaires

Source de la photo: ICI

Courrier des lecteurs: a/s du vol AH1147/AH1146. Marseille-Jijel.

Salam Alikom. à tous qui sont intéressés par l'activité aéronautique et à tous les citoyens de jijel.
Aujourd'hui s'est passé une chose que je classe de très grave . l'histoire est la suivante
- LE VOL AH1147/AH1146 d'air Algérie MARSEILLE/JIJEL/MARSEILLE a été annulé aujourd'hui le 02/02/2015.
-La cause de l’annulation qui a été donnée aux passagers à MARSEILLE est la suivante.... il y a de la neige à jijel et l'avion ne peut pas atterrir à l’aéroport d'Achouat. et qu'ils peuvent embarquer sur le vol de Constantine. 
- C'est du mensonge, car je travaille à l'aéroport Ferhat abbas et il n'y a ni neige ni pluie.
- l'information je l'ai reçu par un cousin qui devrait emprunter ce vol.
- ces actes risquent de saboter ce vol que nos émigrés attendait depuis bien longtemps .
Mes sincères salutations...
R.A.
 

Les Oueds en crue

Pour les curieux et les amateurs des caprices de dame nature, les crues des Oueds représente un événement dans la wilaya de Jijel.

Les averses de pluies qui n’ont pas cessé de s’abattre sur la région depuis une semaine ont transformé les cours d’eau, principalement, l’Oued El Kébir (Le Rhumel) en une véritable attraction pour de nombreuses personnes.Le commun des usagers de la RN 43 longeant sur un long parcours cette rivière a pu constater une nette et spectaculaire augmentation de son volume à la faveur de ces précipitations.

Depuis la mise en eau du barrage de Beni Haroun, dans la wilaya de Mila, les crues de cet Oued ont été réduits. Principal cours d’eau traversant, de Sidi Marouf à l’embouchure de Ledjenah, dans la commune de Sidi Abdelaziz, la wilaya de Jijel, le Rhumel a renoué avec un niveau d’eau qu’il n’a pas atteint depuis de longues années.

ZIAMA MANSOURIAH : ATTRIBUTION DES 160 LOGEMENTS SOCIAUX: Les résultats des recours tardent à venir

 Les bénéficiaires des logements sociaux, dans la commune de Ziama Mansouriah, attendent impatiemment les remises des clés. En effet, ces logements sociaux sont essentiellement destinés aux nécessiteux. Ainsi, les bénéficiaires de ces logements ne savent plus à quel saint se vouer ici surtout en cette période hivernale. “Nous ne pouvons plus attendre davantage et nous sommes prêts à aller plus loin, jusqu’à la satisfaction de notre revendication, qui n’est autre que les décisions d’attribution de nos logements sociaux » réclame un citoyen bénéficiaire de logement.  Ils étaient une vingtaine hier matin devant le siège de la daïra de Ziama Mansouriah à 43 kilomètres à l’ouest de Jijel ,demandant à rencontrer  le chef de daïra qui a finalement accepté de recevoir une délégation des protestataires en présence du chef de sûreté de daira. ‘’La liste finale après recours  des 160 logements sociaux sera connue dans les  prochains jours juste après la dernière réunion de la commission de la daïra qui se tiendra bientôt » conclut le chef de daïra. 

Emir Abdelkader Risque de fermeture du CW135

Attendus depuis une longue période, les travaux d’urgence devant concerner le chemin de wilaya à la sortie Est du chef-lieu de commune Emir Abdelkader tardent à venir, risquant, avec les fortes précipitations qui caractérisent la région, de mener carrément à la fermeture du chemin de wilaya (CW) 135 dans son segment desservant la commune de Taher.

Nous avons déjà alerté sur le danger que représentent ces dégradations sur la sécurité des automobilistes, particulièrement dans la partie emportée par les eaux, et dont la gravité ne cesse de croitre, comme nous avons pu constater de visu. 

importante pour le trafic à jijel: L’extension du tronçon de la RN 27 à la traine

C’est un simple petit tronçon d’une vingtaine de kilomètres de la RN 27, mais dont l’intérêt est d’une importance capitale pour faciliter le trafic routier en direction de la wilaya de Mila, et au-delà, vers la ville de Constantine, dont le projet d’extension se fait toujours attendre.

Depuis la finalisation de l’étude du dédoublement de ce tronçon allant de la ville d’El Milia, dans la wilaya de Jijel, jusqu’aux limites de la wilaya voisine de Mila, on semble ne pas trop s’empresser pour le réaliser.

Et pourtant, il était question, au mois de juin 2012, date de la finalisation de cette étude, dont on avait pris le soin de présenter la variante retenue à la wilaya, de lancer dans l’immédiat les travaux de dédoublement de cette voie. Le dossier de ce projet a même été adressé aux autorités centrales pour le mettre à exécution dans les délais les plus courts.

Or, depuis cette date, l’opération demeure toujours dans l’attente de sa concrétisation. «Avec les mesures d’austérité annoncées par le gouvernement, on risque bien de mettre de coté ce projet», suppute-t-on.