Connexion

Nous avons 621 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

EN PRÉVISION DE L’ARRIVÉE D’UNE NOUVELLE VAGUE DE COVID À JIJEL. Les autorités sanitaires se mobilisent

d les autorites sanitaires se mobilisent 6e948L’expérience acquise dans la lutte contre cette pandémie lors des vagues précédentes peut s’avérer déterminante, notamment sur le plan humain, avec des équipes soignantes rodées pour assurer une meilleure prise en charge des personnes atteintes.

Alors qu’une nouvelle vague de Covid-19 est de plus en plus prise au sérieux, selon des données épidémiologiques plus que jamais fragilisées par la circulation d’un virus qui fait encore parler de lui, les préparatifs pour affronter ce nouveau contexte sont à l’ordre du jour à Jijel. C’est dans cette optique qu’une réunion élargie du comité de wilaya chargée de la coordination de l’activité sectorielle de prévention contre ce virus s’est tenue à la fin de la semaine passée sous la supervision du wali, Abdelkader Kelkel, pour faire le point de la situation épidémiologique. Si aucun bilan n’a filtré de cette réunion, annoncée par les services de wilaya, le directeur de la santé et de la population, Nasreddine Chiba, est intervenu pour faire le point de cette situation. 

 

Les mesures prises et le bilan de l’opération de vaccination ont également été au menu de cette réunion, selon ce qui a été annoncé. Toutefois, et au-delà de l’insistance du wali sur “le respect de ces mesures et l’intensification de la sensibilisation à travers des interventions dans différents espaces, notamment la radio, les mosquées et le Net”, selon les mêmes sources, c’est l’appréhension d’une nouvelle flambée de cette pandémie à l’échelle locale qui préoccupe. L’appel à “des actions d’anticipation en s’inspirant des expériences précédentes dans cette lutte” ne peut que s’inscrire dans cette appréhension, pouvant être nourrie par l’insouciance des citoyens à prendre au sérieux les mesures de prévention et leur refus de se faire vacciner.

Le retard que la vaccination enregistre pour atteindre l’objectif fixé à son lancement, il y a près d’une année, reste un motif de cette préoccupation. 
D’autant que les citoyens restent dans leur majorité réfractaires au geste vaccinal. Toutefois, et outre les citoyens ayant des projets de voyage à l’étranger, d’autres, appréhendant la nouvelle vague dont on évoque l’inévitable installation, se manifestent de plus en plus dans les centres de vaccination. Sur un autre plan, et en l’absence de chiffres pouvant donner une idée réelle sur les nouvelles données de contamination, des sources hospitalières évoquent une situation qui est en train de bouger sur le plan des admissions.

Des échos émanant de certains établissements hospitaliers insistent sur des cas d’hospitalisation avec des formes graves, sans compter les malades suivis en ambulatoire, recevant leur traitement à domicile. Il reste que l’expérience acquise dans la lutte contre cette pandémie lors des vagues précédentes peut s’avérer déterminante, notamment sur le plan humain, avec des équipes soignantes rodées pour assurer une meilleure prise en charge des personnes atteintes. 

Sur le plan matériel, c’est l’acquisition de nouveaux équipements d’oxygène, notamment des générateurs pour les hôpitaux de Jijel et de Taher, ainsi que l’installation d’une cuve de 10 000 l à l’EPH d’El-Milia, qui peuvent aider à affronter la vague tant appréhendée. “Nous n’avons pas de problème d’oxygène. Tous les lits des salles dans les services pouvant accueillir des malades du coronavirus ont été équipés d’une source d’oxygène”, souligne, sur un ton rassuré, le chef d’un service hospitalier dédié à l’admission des cas de Covid-19. Eu égard aux expériences passées, l’enjeu de la disponibilité de l’oxygène reste l’arme fatale dans la prise en charge des formes graves et compliquées.


Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.