Connexion

Nous avons 468 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

VACCINATION CONTRE LA COVID-19 À JIJEL. La troisème dose à l’ordre du jour

da6e7751c34ef8abc53d949b7fbc4add MEn vertu de l’instruction ministérielle 26 du 27 octobre 2021, relative à l’administration de la troisième dose du vaccin contre la Covid-19, les centres de vaccination à Jijel ont, à leur tour, été instruits pour entamer cette opération.

Se référant à l’instruction n°3 du 11 janvier 2021, relative à la mise en place du dispositif organisationnel de la vaccination contre la Covid-19, cette note relève que “plusieurs mois après la vaccination, la protection par deux doses de vaccin s’atténue, peu à peu, et les chances de contracter le virus s’accroissent”. 

 

Dans des centres ouverts depuis le lancement de cette opération au début de l’année, et en dépit des réticences constatées à l’égard de la vaccination, des citoyens ont déjà pris leur troisième dose.

“Je me suis fait vacciner pour la troisième fois ; j’ai pris une dose du vaccin Janssen”, lance un médecin réanimateur, rencontré à sa sortie du centre de vaccination de l’EPH Bachir-Mentouri d’El-Milia.

Auparavant, le même interlocuteur a précisé qu’il a reçu deux doses du vaccin russe Sputnik. “On peut mélanger les vaccins ; cela ne pose pas de problème”, précise-t-il d’un air rassuré. 

“On a entamé l’opération de la troisième dose, et des citoyens ont déjà été vaccinés”, confie, pour sa part, une praticienne affectée à ce centre. Pour ce qui est de l’interchangeabilité des vaccins, ladite instruction ministérielle souligne que “la piste d’une immunité augmentée grâce à l’utilisation de plusieurs vaccins contre la Covid-19 est confirmée”, alors que la décision de recourir à une troisième dose “est approuvée par le comité scientifique et validée par le comité des experts chargés de la vaccination sur la base de données scientifiques mondiales”.

Toutefois, la même instruction rappelle que “l’administration d’une troisième dose n’est pas obligatoire, mais facultative pour la population éligible”. Par ailleurs, il est à rappeler que lors du dernier conseil exécutif de wilaya, tenu le jeudi 4 novembre, il a été question d’œuvrer pour “intensifier les campagnes de sensibilisation en ce qui concerne la vaccination contre le coronavirus”. 

L’université, où le taux de vaccination reste très bas, et les centres de formation professionnelle sont ciblés par ces campagnes, selon le communiqué, diffusé par les services de la wilaya, à l’issue de la réunion de ce conseil.

Dans ce même communiqué, il est fait état de “l’obligation de la détention de la carte de vaccination contre le coronavirus pour les encadreurs des bureaux du suffrage électoral”. 

Dans le même sillage de la lutte contre cette pandémie, le directeur de la santé et de la population est instruit, selon toujours les termes de ce communiqué, “d’informer les services de la wilaya des plans des stocks en oxygène avec l’aménagement de ses réseaux de distribution dans les hôpitaux”.

Au-delà de ces instructions, c’est la crainte de l’arrivée d’une nouvelle vague qui est prise au sérieux, d’autant que les précédents épisodes ont mis en difficulté la communauté sanitaire et les services hospitaliers.

Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.