Connexion

Nous avons 400 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

PÉNÉTRANTE À L’AUTOROUTE EST-OUEST JIJEL-SÉTIF. Flou total sur le délai de livraison

d flou total sur le delai de livraison 14d72

Après toute cette période d’improvisation et d’arrêt des travaux, l’on n’a réussi à livrer qu’un modeste tronçon de 13 km reliant le port de Djen Djen à Chadia (commune de Kaous). 

La pénétrante à l’autoroute Est-Ouest reliant Jijel à Sétif, qui intrigue plus d’un de par les retards qu’elle accuse en suscitant la polémique au sein de l’opinion publique locale, a encore fait l’objet d’une visite à son chantier. Un énième pèlerinage à ce projet qui, estiment certains, semble avoir besoin d’un appui d’en haut pour avancer. Dimanche 6 juin, une délégation conduite par le wali de Jijel, Abdelkader Kelkel, s’est rendue sur les lieux pour constater de visu l’état des travaux sur tout le parcours de 45 km, traversant Jijel, lancés il y a… plus de sept ans.

 Après toute cette période faite d’improvisation et d’arrêt des travaux, l’on n’a réussi à livrer qu’un modeste tronçon de 13 km à peine, reliant le port de Djen Djen à la localité de Chadia, dans la commune de Kaous. Du côté de Sétif, sur un parcours de 55 km et de Mila, traversée par un tronçon de 15 km, c’est le blocage total. “Depuis deux ans, rien n’a bougé du côté de Sétif, tout est bloqué en raison du problème posé par la situation de l’ETRHB Haddad”, assène une source très au fait de ce dossier. À Jijel, où l’on assure que le rythme des travaux connaît une meilleure cadence avec la levée de 95% des oppositions, la situation n’est pourtant pas rassurante.

Preuve en est, ce fameux tronçon de 13 km, prévu pour être achevé en 2019, dont les travaux ont atteint un taux de 80% mais qui ne sera pas livré avant le 31 décembre 2021 ou mars 2022, selon ce qui a été retenu lors d’une récente réunion, selon Ali Berbas, directeur de l’ADA (Algérienne des autoroutes), qui a été mis en difficulté par des questions du wali, qui voulait une date exacte sur les délais de livraison.

Que dire de ce long parcours de 110 km qui reste à achever ? C’est la grande question à laquelle aucun des responsables qui se sont déplacés sur le site de ce projet, dans sa partie jijélienne, n’a pu répondre, même si le directeur de l’ADA a avancé, sans convaincre, la date du 31 décembre 2024 pour son achèvement. “C’est une date et non pas un délai contractuel”, lance le wali, visiblement non convaincu par cette annonce.

Face à cette situation, le chef de l’exécutif local a tenté de se montrer rassurant en indiquant qu’à l’échelle locale, tout est fait pour éliminer les éventuels obstacles qui surgissent sur la voie de la réalisation de ce projet. Au-delà de cette déclaration, c’est toujours la livraison de ce tronçon de 13 km, qui risque d’être amputé de deux importantes sections non achevées. Il s’agit de deux échangeurs, l’un donnant accès au port de Djen Djen, et l’autre à réaliser à Chadia.

Pour le reste du parcours allant de Djen Djen à El-Eulma, il reste à trouver des solutions pour l’achever. Pour ce qui est du taux d’avancement des travaux, il est d’à peine 40%. Si ce projet est perçu comme un atout majeur de développement pour intensifier les échanges économiques dans les trois wilayas qu’il traverse, à Jijel, cette pénétrante reste la seule voie de salut.                   

Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.