Connexion

Nous avons 443 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

La nuit à Ziama: Nessim Laachia...

Cette belle photo prise au large de la plage de Ziama, me rappelle une vieille chanson de Dahmane allah yarahmou, que j'écoute souvent.
Ya Mehla Ettir fechjar oua nessim laachioua. : Rah Ellil [راح الليل]
يا محلي الطير في الشجر ونسيم لعشيوة

Ne dit t-on pas qu'Il suffit d'avoir été au moins heureux une fois pour se persuader que la vie est belle, loin du coronavirus.

Qu'ajouter de plus poétique, si ce n'est de l'émotion et de la nostalgie devant ce paysage de douceur et de pureté.

Profitez bien de vos vacances... Saha shourkoum wan'Harkoum zine

 

Commentaires   

Nevers
# Nevers 12-07-2019 14:40
Qu'ajouter de plus poétique si ce n'est de l'émotion et de la nostalgie devant ce paysage de douceur et de pureté.Merci au photographe de nous rappeler combien cette côte jijélienne mérite d'être connue
Ben Nafa
# Ben Nafa 27-07-2017 12:17
Je ne puis m'empêcher de republier de mémoire, un ancien commentaire que j'avais fait je ne me rappelle plus quand, à l'occasion d'une belle photo dont tu nous a bien gratifiés :
" Quel plus beau moment de romantisme et quelle plus grande émotion d’amour que lors d’un beau coucher de soleil sur une mer d'huile… L’instant est alors si beau, si magique, si plein de douceur... Un privilège...
En regardant cette photo, je ne puis m’empêcher de citer avec grand plaisir, quelques vers de J.M. de HEREDIA et de GIVE PEACE A CHANCE :

José Maria de Hérédia :
L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail...

G.P.CHANCE :
Tout doucement, à notre insu, les dernières lueurs disparaissent,
Et la lumière feutrée de la lune prend la relève pour veiller sur la Terre,
On croit au rêve, on accuse l'imagination, mais au fond de chaque coeur,
On garde orgueilleusement un souvenir de cette brève vision…

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.