Connexion

Nous avons 529 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Histoire Histoire

Un grand hommage à l’enfant terrible de Miliana Ali Amar, dit Ali La Pointe

8 octobre 1957 - 8 octobre 2017. Et, si nous rendons un hommage au martyrs Ali la pointe et à tous les martyrs tombés au champ d'honneur. 

De son vrai nom Ali Amar, est né le 14 mai 1930, il avait le même age que mon père, année où la puissance coloniale célébrait en grande pompe le centenaire de sa présence en Algérie – au lieu dit El Annassers, un quartier situé au milieu des vergers, dans la partie basse de la ville de Miliana.

Le poète syrien Adonis à une chaîne égyptienne : «Seuls les Algériens ont vraiment combattu !»

12039520 949118488462785 5173968308561805490 n

Dans une déclaration à la chaîne de télévision égyptienne CBC, le grand poète syrien Adonis, de son vrai nom Ali Ahmed Saïd, a estimé que les Arabes «n’ont jamais eu une histoire de lutte digne de ce nom». «Le seul pays qui a vraiment fait la révolution, c’est l’Algérie !» a-t-il clamé, en expliquant que «tous les autres pays, de la Syrie à l’Irak en passant par le Liban, ont obtenu leur indépendance sur un plateau d’argent».

Devant l’insistance de la journaliste égyptienne qui tentait de le convaincre de l’existence de «révolutions contre l’occupation», aussi bien en Libye, en Irak qu’en Egypte contre l’occupant britannique, le poète n’a pas transigé, en répétant, sûr de lui, que «seuls les Algériens ont vraiment combattu». «Il ne faut pas nous mentir à nous-mêmes, renchérit-il.

Jijel en 1968...

Le jour se lève sur Jijel en 1968.
Ce grand bonheur bref mais intense s'apprécie au bord du rivage de la capitale des Kotama. Une belle prise depuis le ponton.

Grand Merci à Geneviève & Pierre. 

صورة جميلة جدا لجيجل في عام 1968...

 

DjidjelI /Oued kebir. 1904

oued
جيجل / الواد الكبير 1904 Djidjell /Oued kebir
Ce bac était encore en service jusqu'aux premières années de la Révolution (54/55). Finalement les colons ont décampé et le service des baraqueros a cessé avec.

Souvenirs d’enfance de la révolution de 1954

taher

Par cette belle nuit, claire et fraîche, en ce juillet.
Assis sur le rebord d’un trottoir, j’étais à méditer.

Adossé à un arbre, dessous son feuillage, à couvert.
Je regardais le ciel. La lune claire en son quartier,
Ressemblait à la portion coupée d’un gros melon.
Des souvenirs m’envahissent. Ceux de la révolution.

Images ressuscitant, je revoyais, je me souvenais.
Des militaires, des camps et des casernes son nés.
Ceinturant le village, déjà entouré de ces barbelés.
On était si jeune. A tout cela, rien on n’y comprenait.

Photo ancienne de Djidjelli

abattoire

Vieille et rare photo de l'ancien Abattoir de Djidjelli avant la fin du 19ème siècle.

photo prise depuis la Vigie. on peux voir à droite les rochers des 4 coins ( ettani, ettalet, errabe) et les rochers de l'aouina.

De très beaux souvenirs d'enfance pour les nostalgiques... Bonne journée.Intervalles nuageux