Connexion

Nous avons 319 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Histoire Histoire

Mechta Moukoufa: l'une des plus grande bataille de la région d'El-Aouana, un symbole de l'unité nationale.

249346603 6205253026182612 7450757258152850991 n
معركة موقوفة تعد من أكبر المعارك التي وقعت خلال ثورة التحرير بمنطقة بلدية العوانة.
A la veille du premier novembre 2021, jour sacré pour tous les Algériens, nous vous présentons aujourd'hui les faits de l'une des plus grandes batailles qu'à vécu la région d'El-Aouana, dont le 67ème anniversaire sera commémoré ce Mercredi, et, qui constitue, sans conteste, un symbole de l'unité nationale et un pan des lourds sacrifices consentis par le peuple algérien durant sa glorieuse Révolution (1954-1962), estiment des moudjahidine et des historiens. Une autre page d'histoire également, rapporté par nos confrères de la presse nationale.
Alors que la guerre faisait rage sur les hauteurs Jijellienne, cette bataille a eu lieu sur la route communale N1, dans la région de Moukoufa, située dans le nord est de la commune d'El-Aouana, en allant vers kaa El-djebel, le 23 octobre 1961, sous les commandes de SOUILAH El-hachemi.
Une belle leçon de lutte à transmettre aux jeunes...
L'ennemi utilisait beaucoup cette route pour rejoindre le sud est de la commune.
Deux groupes de Moudjahidines arrivés de guerrouche, avaient rejoint le lieu de l’embuscade dit: Bousfirat, dans une mission spéciale. Une autre troupe de Moudjahidines, s'est déplacée jusqu'à dar si essaid à kaa el-djebel et une autre à Zamra, qui ont pu détecter les déplacements de l'ennemi.
5 combattants de l'Armée de libération nationale (ALN) tombèrent au champ d'honneur durant cet âpre engagement, citant parmi les chahids: Arbid Ali- Bouhired Abderrahmane- Bossofa et cinq autres blessés, parmi eux: Makhlouf Messaoud et Messaoudi Ahmed. Elle a aussi fait 100 morts et des dizaines de blessés parmi les troupes de l'armée coloniale française, dans une bataille toujours vive dans la mémoire de ceux qui ont vécu l'événement. Allah yarham echouhadas

Les pages de l’histoire, de la révolution d’indépendance de l’Algérie

249518600 6194166303957951 1810915307295014063 n
Les pages de l’histoire, de la révolution d’indépendance de l’Algérie, sont innombrables, cher Mohamed, me raconte un ami...
هذه قصة حقيقية وقعت بأعلي جيجل خلال الثورة المجيدة، ثورة التحرير الوطني.
الله يرحم شهدائنا الأبرار والمجاهدين الحقيقيين.
التضامن، التآخي هو سر نجاح ثورة التحرير...
En voici une qui m’a été racontée par ceux qui l’ont vécue.
Comme les montagnes de Jijel étaient déclarées des zones interdites, à ses habitants, par l’armée française, il fallait donc que ceux qui y sont restés fuient, vers les forêts pour se cacher, dès qu’ils ont l’information, de l’arrivée des soldats français. Tout était rasé dans ces montagnes. Même les animaux domestiques n’étaient pas épargnés. C’était la dernière trouvaille des généraux français, pour isoler les combattants ALN qui étaient comme des poissons dans l’eau, pensaient-ils. Il suffit de vider l’eau pour que le poisson meure.
Ainsi dans une de ces fuites vers la forêt, il y avait une petite fille dans les bras de sa jeune mère. Elle était gravement malade et toussait sans relâche. Un vieux monsieur s’est approché de la jeune femme et lui dit :
- Ma fille, je n’ai pas l’intention de fuir. Confie-moi la petite car avec sa toux, les soldats peuvent vous repérer. Toi et tous les autres, une Chose est certaine, vous ne serez pas épargnés.
Je prendrai soin de la petite, sois tranquille. Dieu sera avec nous.
Toute en larme, la maman remercia chaudement le vieux monsieur et prit une autre direction, tout en serrant sa petite dans ses bras. Elle ne voulait pas mettre en danger la vie, de toute une déchera, comme elle ne pouvait pas se séparer de sa fille.

Cela s’est passé un 27 octobre 1954, Impression de l’appel du 1er novembre 1954.

248187333 6182660858441829 4574573956702776603 n
كان بيان الفاتح نوفمبر 1954 الذي أعلن عن اندلاع ثورة التحرير الوطني المجيدة بمثابة" اهانة" لفرنسا "المتجبرة".
Je vous propose de (re)découvrir les circonstances de l’impression du texte fondateur de la révolution algérienne et de le (re)lire dans son intégralité.
C’est dans la nuit du 26 au 27 octobre 1954 qu’a été imprimé le texte fondateur de la révolution algérienne, l’appel du 1er novembre 1954, sous la supervision de Ali Zaamoum. Rédigé par le journaliste et chahid Mohamed Laichaoui, sous la dictée de Didouche Mourad et Mohamed Boudiaf, le texte de cet appel a été acheminé par Laichaoui, d’abord accompagné par Ouamrane jusqu’à Tizi Ouzou, puis par Ali Ali Zamoum et Mohammedi Saâd jusqu’au village d’Ighil Imoula.
La ronéo et la machine à écrire avaient été apporté d’Alger quelques mois plus tôt et cachées au domicile de Haliche Hocine, jusqu’au 25 octobre, date à laquelle elles ont été transférées au domicile d’Idir Rabah, puis chez Omar Benramdani.

La plus jeune martyre des massacres du 17 octobre 1961.

246890655 6144838015557447 6432377921624080895 n
أصغر شهيدة في مجازر 17 أكتوبر 1961.
Née à Bejaïa, Fatima collégienne était la fille d’un ouvrier à Gaz de France, Hocine Bedar. Elle n’avait que 15 ans.
Son père était militant à la fédération de France du FLN.
Elle prend part à la manifestation. Elle n’en reviendra jamais vivante. Le 31 octobre 1961, on retrouvera le corps de la jeune collégienne noyé dans le canal de Saint Denis. Son corps a été rapatrié à Bejaia en 2006.
Son frère Djoudi a offert son cartable au musée du moudjahid de Bejaia.
Une pieuse pensée pour toutes ces braves femmes .. Nos valeureuses moudjahidate, qui ont consenti d’énormes sacrifices aux fins de concrétiser leur rêve : l’indépendance du pays... Gloire à nos valeureux martyrs...

Une image et des souvenirs lointains.

dddeee
هذه الصورة الجميلة تذكرني بذكريات الطفولة، أكثر من 55 سنة مضت، ولو أنها قليلة جدا في بداية الستينات بأعالي جيجل، مقتطفات تاريخية وثقافية من ذكريات الثورة المجيدة.
Ah ya Zamen ! Cette image me fait revenir plus de 55 années en arrière.
Celui qui a vécue cette période, nous dira aujourd'hui, que l'indépendance s'arrache, elle se donne pas !
Revenons à notre page d'histoire, ou nous avons déjà raconté que durant cette époque de la fin des années 50, début des années 60, la guerre faisait rage sur les hauteurs Jijellienne, devenues dans leurs majorité, des zones interdites. les forces coloniales d'occupation lançaient une opération militaire d'envergure baptisée “opération jumelle"...
Mon père Allah Yarahmou birahmatih étant recherché, nous étions obligé d'abandonner notre belle demeure, située dans cette zone interdite pour aller, se réfugier toujours dans la montagne, au lieu dit: Béni Amrane au lieu dite El-Hamara, ensuite du côté de Bkhama ou Mourghane.
Un groupe de Moudjahidines nous a aidé à traverser toute cette région des Bénifoughales, la nuit, en compagnie d'autres familles de Moudhahidines...
Je me souviens si tard, Je me souviens si peu, du temps qui passe,avec trop de sagesse, et, ne plus se souvenir, c'est peut-être ça, vieillir...!

L'Empire de Prusse Hambourg

244646385 6078245415550041 7441427838119329542 n
L'Empire de Prusse Hambourg (Allemagne) avait émis une pièce de monnaie en 1751 à l'occasion de la conclusion d'un accord de paix avec la plus grande force navale de la Méditerranée occidentale alors * Algérie *
صورة لعملة المانيا من القرن الثامن عشر احتفالا بابرام اتفاقية سلام مع اعظم دولة في غرب المتوسط انذاك...الجزائر

Ancienne photo

245861023 6125356960838886 4250866655207098970 n
Ya Hasra wach aadina fi tagzirt...
ياحسرا علي الأيام الزينين لي عديناهم في تڨزيرث.
Ah ! Il fut un temps de jeunesse; Où la vie était un beau rêve...
Mais il fallait que ce temps s'achève, car, la vie est faite ainsi, de rêves et de mépris...
Restons quand même toujours optimistes.
BONNE JOURNÉE...
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

Hommage aux victimes du séisme du 10.10.1980 à Chlef

245092978 6097729713601611 5765335078721794354 n
منذ 41 سنة خلت، و تحديدًا في مثل هذا اليوم 10 أكتوبر 1980 و الذي كان يوم جمعة، إهتزت الأٍض تحت أرجل سكان مدينة الأصنام “الشلف حاليًا” وقت صلاة الجمعة و كانت قوة الزلزال قد بلغت 7.3 على سلم ريشتر، الهزة تلتها هزة ثانية بنفس القوة بعد صلاة العصر، زلزال مدمر ورهيب، تسبب في دمار كبير، وسقوط مئات القتلى والجرحى.
الله يرحمهم برحمته الواسعة...
Je n'oublierai jamais de ma vie cette date du 10 Octobre 1980, juste après la prière du vendredi 13 heures 30 environs, j'étais assis dans un petit café en compagnie de mes amis, rue des vieillards à Béjaïa, quand soudain, nous avons appris cette triste nouvelle de ce violent séisme qui a causé la mort de 3000 citoyens, des milliers de blessés, de disparus et de sans-abri sur une population de 120 000 habitants à Chlef ex: El-Asnam...
Hommage à tous ces martyrs qui sont tous au paradis inchaallah...

Maison de nos Aïeux

121032698 4379089502132316 2559465880809980284 n
Voilà comment sont construites ces anciennes et belles maisons de nos aïeux dans la montagne.
هنا من خلال هذه الصور الجميلة جدا، هيا لنعرف كيف أنجزت البيوت عند أجدادنا بالجبال الشامخة... رحمة الله عليهم.
Vous avez Esskaf "السقف ".Esstah "والسطح " pour dormir, mais aussi au dessous Edday "اداي "pour sauvegarder les provisions comme l'huile d'olive etc... et quelques animaux pendant la révolution.
Ici aussi on peut voir Esskaf "السقف" et Alkantass "القنطاس", mais aussi Edakane "الدكان ", ou, l'on place les produits de poterie "أواني الفخار" etc...Cette maison se situe toujours dans la même région du chahid Mohamed Fenghour...Photos de Bouraoui Belhadef