Histoire Histoire

MESSAGE D'UN AMI

djidjel

Bonjour Med,

j'ai trouvé ces résultats d'examens sur un Réveil Djidjellien de 1953. Beaucoup sont encore vivants... Si tu veux publier ces listes sur Jijel-Info....

Ouled Askeur (Jijel): La Wilaya II historique

29365681 1857050007669624 8392702323603800064 n

Bonjour. Nous sommes le 18 Mars, 5 heures passée de quelques minutes, la pluie attendue n'est pas encore arrivée.

Nous sommes également à la veille du 19 mars 1962, une journée historique, où, à midi, le cessez-le feu négocié dans le cadre des accords d'Evian prend effet et met ainsi fin à la guerre.

Un peu d'histoire: Culminant à plus de 1.000 mètres d’altitude et perdu au milieu de massifs montagneux où se côtoient royalement oliviers et pins d’Alep, Ouled Askeur (Jijel) est pourtant témoin de hauts faits d’armes de la glorieuse Révolution algérienne.

Cet ancien douar, devenu à présent une commune, abritait de 1958 à 1962, le Quartier général (QG) de la Wilaya II, historique après que ce dernier fut été transféré à Collo (Skikda).
D’ailleurs, Zait Bachir, un ancien maquisard se souvient très bien et plus particulièrement du fameux bombardement de mai 1958. « C’était le plus grand et le plus important bombardement aérien dans toute l’histoire de notre révolution.

Les forces coloniales qui ont eu des informations sur une réunion regroupant des cadres de la wilaya II historique parmi lesquels étaient présents Lamine Khène, Salah Boubnider, Ali Kafi et le Dr Toumi, ont mobilisé pour la circonstance 157 avions mais fort heureusement, nos pertes étaient minimes », raconte-t-il avec admiration.

C’est à Ouled Askeur également qu’était implanté l’hôpital de la wilaya II et dont la responsabilité a échu au Dr Toumi, un imminent cardiologue encore en vie.

BONNE JOURNÉE À TOUTES ET À TOUS.

Message d un ami...

88261062 3476389042402371 2387645398714941440 n

En novembre 1719 un petit navire français est arraisonné par des pirates puis il fait naufrage sur la côte algérienne près de Djidjelli. Plusieurs passagers, dont la Comtesse de Bourk sont noyés. D’autres, dont Mlle de Bourk (13 ans) sont capturés par les habitants de la région.

« Les prisonniers furent transférés au milieu des hautes montagnes du Coucou où le principal cheikh faisait sa résidence…. »

Mlle de Brouk réussit à faire parvenir une lettre au Consul de France à Alger :
« Le représentant du Roi de France se rendit chez le Dey pour réclamer, comme sujets français, tous ceux qui étaient tombés entre les mains des Kabyles.

Le Dey témoigna de sa bonne volonté mais il déclara qu’il n’avait aucun pouvoir sur les Maures qui habitaient une montagne inaccessible et étaient gouvernés par un cheikh, son ennemi, qui en toutes circonstances bravait sa souveraine autorité... »

La rançon payée, les Français sont libérés et accompagnés, à dos de mules, jusqu’à Bougie.

« Ils demeurèrent 6 jours en marche dans leur retour vers Bougie » (Père Lejay)

Quelqu’un saurait-il où était située cette « montagne du Coucou » ?

Le général Aussaresses confirme que le chef du FLN à Alger, Larbi Ben M'Hidi, a été pendu

d commemoration du 62e anniversaire de lassassinat de larbi ben mhidi ded7e

La thèse officielle présentée à l'époque par l'armée française - le suicide - n'a jamais été démentie par la France.

Cinquante ans après, les circonstances exactes de la mort de Larbi Ben M'Hidi, chef politico-militaire du FLN pour la région d'Alger en 1957, restent controversées. La thèse officielle présentée à l'époque par l'armée française - le suicide - n'a jamais été démentie par la France. En Algérie, beaucoup préfèrent croire que Larbi Ben M'Hidi a été fusillé, au terme de quinze jours d'interrogatoires et de tortures.

Le général Paul Aussaresses revient aujourd'hui, dans un entretien au Monde, sur cette mise à mort déjà évoquée dans son livre (Services spéciaux, Algérie 1955-1957), et révèle les derniers instants du chef FLN.

LE CHAHID QUI SOURIAIT DANS LA MORT

téléchargement

"Témoignage émouvant sur Ben M’hidi : le chahid qui souriait dans la mort"

"Ben M'Hidi... Ben M'Hidi... ". Son nom courait de bouche en bouche et entrait dans la légende. Pourtant il n'était mort que depuis six mois.

Dans la cour de la prison d'El Harrach, on entourait celui qui l'avait vu pour la dernière fois dans la citadelle des tortionnaires. "Il m'a confié sa montre avant de mourir, racontait-il, tu l'as donnera à ma mère, m'a-t-il dit, en souvenir et tu embrasseras tous les frères..."

Et dans la cour lugubre, on écoutait dix fois cette même histoire, comme si l'entendre pouvait aider à vaincre la douleur, pouvait ressusciter l'ami." Un mot seulement, seulement un mot et tu vivras" lui avait-on dit. Que coûte un mot de trahison ? Les mots s'oublient mais tu resteras vivant..." Ce mot, il ne l'a pas dit et il s'enfonça, souriant, dans la mort.

Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada

chahid jijel info

La journée du chahid, nous renvoie à ces hommes qui sont la symbolique d’une révolution singulière, afin de s’inspirer de leur sacrifice et des valeurs qu’ils auront laissé comme héritage pour les générations, L’occasion est aussi un retour à ce passé, et à la mémoire de ces hommes qui méritent le respect et l’hommage...

Pourquoi les boulangers en Algérie sont-ils souvent originaires de Jijel ?

Vous-vous êtes peut-être posé cette question ? La réponse est dans l'histoire... Une vieille histoire de combat, d'amour et de pain...
A l'arrivée des ottomans à Jijel au début du 16ème siècle pour aider ledjwadjla (les jijeliens) à chasser les génois de leur ville, les frères Oroudj et Khair-Eddine (*) vécurent pendant quelques années dans la région.

Cela, dit-on, a duré cinq ans au moins pour l'un des deux frères qui avait épousé une jijelienne. Il avait élu domicile dans les montagnes de la banlieue. Les turcs et le jijeliens ont organisé, ensemble, une campagne pour libérer la bonne ville de Jijel.

Ils ont ensuite entrepris de libérer la ville de Bejaia alors occupée par les espagnols. Ils ont fini, par la suite, par libérer Jazaïr Beni Mezghenna (Alger) vers 1529 et changer le cours de l'histoire.

Il y a 60 ans, les essais nucléaires de Reggane: Une preuve de l’atrocité des crimes coloniaux.

p 3 1 2 696x535
Il y a 60 ans, la France a réalisé son premier essai nucléaire sur le sol algérien. Appelée «Gerboise bleue», cette explosion menée dans une discrétion totale par l’armée française depuis l’année 1957, a été exécutée sur le sol algérien le 13 février 1960 et dans le ciel de Reggane, en plein Sahara algérien, engendrant le plus grand dangereux essai nucléaire dont les habitants subissent les affres à ce jour.
Plus grave, ce n’était pas l’unique, puisque la France a procédé à d’autres essais durant les années aprés, comme ce fut le cas le 1er avril 1960, le 13 septembre de la même année et le 18 mars 1963 à In Eker, dans la région de Tamanrasset. Selon des spécialistes en la matière, cette première bombe atomique était d’une puissance de feu nucléaire dépassant les 450 kilotonnes, l’équivalent de trois bombes d’Hiroshima. Pour minimiser la tension et diminuer la gravité de ces essais dans la région, les autorités coloniales affirmaient à l’époque que Reggane était une région inhabitée et désertique.

Connexion

Nous avons 363 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Communiqué jijel.info

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • BILLET MATINAL: Sommes nous arrivés à une situation critique...?
    saladin saladin 31.10.2020 11:49
    Tout à fait Mohamed, nous sommes arrivés à une situation critique qui risque d’endeuiller beaucoup ...

    Lire la suite...

     
  • LES BRUMES DE NOS MARTYRS
    saladin saladin 30.10.2020 16:30
    Ci-dessous est la page 310 du livre ‘’ Les Maquisards ‘’ où le poème en question est écrit. A savoir ...

    Lire la suite...

     
  • LES BRUMES DE NOS MARTYRS
    Igel Igel 30.10.2020 13:44
    Ce poème, aussi anonyme soit-il, ne peut être l'oeuvre d'un Algérien aussi égaré soit-il. Il y a deux ...

    Lire la suite...

     
  • UNE AUTRE PAGE D'HISTOIRE...
    saladin saladin 30.10.2020 11:20
    En 1959, j’avais à peine six ans d’âge. Je ne comprenais pas pourquoi, ma mère et tous les autres ...

    Lire la suite...

     
  • LES BRUMES DE NOS MARTYRS
    saladin saladin 30.10.2020 10:54
    Dans son formidable livre " Les Maquisards ", le capitaine ALN Mansour Rahal , alias Saïd Benabdallah ...

    Lire la suite...

     
  • jijel: « La forêt Algérienne est un gisement vert »
    Igel Igel 29.10.2020 20:02
    Nous participons tous à ce crime. Quand vous achetez du mais grillé au feu de bois, sachez que l'arbre ...

    Lire la suite...

     
  • UNE AUTRE PAGE D'HISTOIRE...
    Igel Igel 29.10.2020 19:46
    Toutes et tous sont sûrement heureux dans les Cieux du Créateur. Elles et Ils, nos Nobles Prédécesseurs ...

    Lire la suite...

     
  • CONSEIL MÉDICAL...
    Igel Igel 29.10.2020 19:22
    La mobilisation de certains médecins est certaine mais elle est très loin d'être générale. Et elle ...

    Lire la suite...

     
  • CONSEIL MÉDICAL...
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 29.10.2020 11:17
    tout le corps soignant " privé et public" est mobilisé dans ce sens, et n'a cessé de donner des ...

    Lire la suite...

     
  • De nos archives: Quartier populaire
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 28.10.2020 14:47
    MON AMI MOHAMED, QUI AVAIT DONNÉ CE NOM AU QUARTIER ? JE VOUS LE DIRAI APRÈS. MOI J Y SUIS NÉ.

    Lire la suite...

     
  • Après le tapage nocturne du jour, le hibou était de retour.
    louis@lecaer.fr louis@lecaer.fr 28.10.2020 14:42
    Les humains nous gâchent nos nuits avec le tapage nocturne.Heureusement qu'un oiseau de nuit nous ...

    Lire la suite...

     
  • Urgent: Un appel au don du sang.
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 21.10.2020 12:55
    je suis un O-, je suis à Jijel et je suis disposé à lui en donner.

    Lire la suite...

     
  • Covid-19 à Jijel. Dernière minute.
    MedSouilah MedSouilah 21.10.2020 12:27
    Corona / Le début du renforcement de l'hôpital de Taher et Jijel avec des équipes médicales et du ...

    Lire la suite...

     
  • Covid-19 à Jijel. Dernière minute.
    louis@lecaer.fr louis@lecaer.fr 21.10.2020 12:21
    Monsieur Souilah Med Jijelinfo ,je vous ai conté ma traversée du corona virus. J'apprécie que vous ...

    Lire la suite...

     
  • Covid-19: le retour au confinement écarté, pas de "2e vague" de l’épidémie
    MedSouilah MedSouilah 19.10.2020 17:55
    https://nsa40.casimages.com/img/2020/10/19/201019065626310073.jpg Jijel s'est toujours classé parmi les ...

    Lire la suite...

     
  • TAHER (JIJEL). La cohésion au sein de l’APC battue en brèche
    laohalim laohalim 18.10.2020 09:21
    Ah ouais ! il ya donc un P/APC à Taher ?! ça se voit pas. En revanche, les trous , les rues éventrées ...

    Lire la suite...

     
  • Coronavirus: 153 nouveaux cas, 108 guérisons et 8 décès
    MedSouilah MedSouilah 12.10.2020 18:59
    L'Espagne enregistre plus de 27 mille nouveaux cas de coronavirus. إسبانيا تسجل أكثر من 27 ألف ...

    Lire la suite...