Connexion

Nous avons 540 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Mechta Moukoufa: l'une des plus grande bataille de la région d'El-Aouana, un symbole de l'unité nationale.

249346603 6205253026182612 7450757258152850991 n
معركة موقوفة تعد من أكبر المعارك التي وقعت خلال ثورة التحرير بمنطقة بلدية العوانة.
A la veille du premier novembre 2021, jour sacré pour tous les Algériens, nous vous présentons aujourd'hui les faits de l'une des plus grandes batailles qu'à vécu la région d'El-Aouana, dont le 67ème anniversaire sera commémoré ce Mercredi, et, qui constitue, sans conteste, un symbole de l'unité nationale et un pan des lourds sacrifices consentis par le peuple algérien durant sa glorieuse Révolution (1954-1962), estiment des moudjahidine et des historiens. Une autre page d'histoire également, rapporté par nos confrères de la presse nationale.
Alors que la guerre faisait rage sur les hauteurs Jijellienne, cette bataille a eu lieu sur la route communale N1, dans la région de Moukoufa, située dans le nord est de la commune d'El-Aouana, en allant vers kaa El-djebel, le 23 octobre 1961, sous les commandes de SOUILAH El-hachemi.
Une belle leçon de lutte à transmettre aux jeunes...
L'ennemi utilisait beaucoup cette route pour rejoindre le sud est de la commune.
Deux groupes de Moudjahidines arrivés de guerrouche, avaient rejoint le lieu de l’embuscade dit: Bousfirat, dans une mission spéciale. Une autre troupe de Moudjahidines, s'est déplacée jusqu'à dar si essaid à kaa el-djebel et une autre à Zamra, qui ont pu détecter les déplacements de l'ennemi.
5 combattants de l'Armée de libération nationale (ALN) tombèrent au champ d'honneur durant cet âpre engagement, citant parmi les chahids: Arbid Ali- Bouhired Abderrahmane- Bossofa et cinq autres blessés, parmi eux: Makhlouf Messaoud et Messaoudi Ahmed. Elle a aussi fait 100 morts et des dizaines de blessés parmi les troupes de l'armée coloniale française, dans une bataille toujours vive dans la mémoire de ceux qui ont vécu l'événement. Allah yarham echouhadas


Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.