LES BRUMES DE NOS MARTYRS

Plage Sidi Abdelaziz

A la veille de la mère des commémorations de notre pays. A la veille du souvenir de la balle qui arrête la vie, du village brûlé, de l'homme qui tue l'homme, la femme et l'enfant sans raison autre que celle du plus fort. A la veille de ‎la douleur lancinante qui bloque la respiration. A la veille du souffle qui s'évapore , délivrance.

Les brumes de nos montagnes sont les souffles de nos morts. Alors, QUAND VOUS VERREZ CES BRUMES MATINALES AYEZ UNE PENSEE POUR CEUX QUI SONT PARTIS . Ils reviennent chaque automne pour nous rappeler leur sacrifice.
Ils restent dans nos montagnes, leurs montagnes. Un jour, ces brumes descendront sur les cités. Gardons les propres, ne crachons pas dessus, ne jetons pas nos déchets sur leurs trottoirs. CES RUES ET CES TROTTOIRS PORTENT LEURS NOMS. Q'elles soient toujours belles et propres, sans fanions ni mini drapeaux. UN GRAND DRAPEAU SUFFIT.

 

 

Igel jijel.info