Connexion

Nous avons 259 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Culture Culture, nature & environnement

L’incivisme des citoyens ravage le paysage de montagne. suite

103087406 574972096773199 4984176414586956992 n

Ya Djemaa, vous allez vous balader en montagne, c'est bien et même merveilleux, mais laisser votre saleté de cette façon, est impardonnable... C'est à notre avis de l'incivisme...

Ces déchets et ces ordures de votre bouffe, que vous avez avalé aux grottes merveilleuses, en aspirant la brise de mer, qui ‘’noient’’ la belle montagne, nous laisse tristes.

Comme on peux le remarquer sur ces images, terrible saleté dans la montagne. Les sachets, les bouteilles en plastique, les canettes, même l'aluminium dangereux pour les animaux - voir image- et les mégots envahissent les montagnes et la corniche Jijellienne, que l on surnomme autrefois la cote de Saphir. :-|:-| 

آثار السياحة الجبلية السلبة علي البئة
إذا لاحظنا جيدا هده الصور... لنعرف رمي وإحداث النفايات ببعض المناطق السياحية الجبلية لعدموجود ضوابط وتعامل السياح معها بشكل غير حضاري وغير لائق

Le quartier des platanes.

103384433 3813347825373156 2455628777538522699 n

Je me souviens, fin des années 90, la plantation des premiers platanes, a été réalisée avec succès, les boutures ramenées de Bazoul, par mes amis de Boucherka.

30 ans sont passées, et, des centaines ont été plantées par les citoyens dans toutes les citées, devenues, un paradis sur terre.
C'est devenu une coutume, avec le temps, il est devenu largement utilisé comme arbre d'alignement pour orner, les cités, les places et les rues.

Pour rappel: N'oublions pas que ce magnifique arbre, est sous la menace d’un champignon qui est capable de ravager en quelques années la totalité du platane et qui s’appelle le chancre coloré.

Bonne journée

Un phénomène beau et destructeur...

61983167 2688205497887400 8514374215908982784 n

Le singe magot, espèce protégée, fait des ravages dans les vergers se trouvant sur les hauteurs d'El-Aouana et Ziama, chapardant et détruisant les récoltes, au grand dam des paysans.

LE PATRIMOINE SUBIT UN PILLAGE INTENSIF. Menace sur les forêts jijeliennes

d menace sur les forets jijeliennes 51bb9

Le massif forestier de Jijel ne cesse de subir des agressions en tous genres. En plus des incendies qui ravagent des centaines d’hectares chaque année, des bandes organisées pillent le liège, réduisant dangeureusement la production de cette matière. 

L’agression dont a été victime une brigade de gardes forestiers par une bande de trafiquants de liège, lors d’une opération de contrôle, quelques jours avant la fin du mois sacré du Ramadhan, a remis au goût du jour le phénomène du pillage du patrimoine forestier à Jijel. Cette attaque n’est qu’un échantillon des agressions directes ou indirectes dont est la cible le patrimoine forestier de la région.

Ainsi, en dépit des efforts consentis par la Conservation des forêts pour entretenir et surtout reproduire cette richesse, on ne fait que constater les dégâts causés à la forêt jijelienne, de surcroît l’une des plus denses et des plus riches en liège à l’échelle nationale. La superficie de cet espace forestier de la région est estimée à 137 457 hectares, soit 57% de la surface globale du territoire de cette wilaya.

Cascade de Boutemridj (Ouled-Boufaha El-Ancer)

oued boufaha

Que la vie est belle dans cette région. 

Il y a quelques années, un groupe de personnes natives du grand douar de Ouled Boufaha, un vaste territoire montagneux relevant de la commune d'El Ancer, à l'est de la wilaya de Jijel, de nombreux citoyens sont tentés par un retour à leur terre natale.