LA SOLITUDE DES GENS DESSERVIS

219082057 3026120097661562 8182608556309693894 n
Par les troubles et les vertiges, l’esprit emporté.
Hagard et sans but, observant les jours passer.
Regard en berne, le cœur contrit. Assez dépité.
Armé de patience, rêvant l’impossible ressassé.
 
Vêtu du manteau de l’humilité. Vivant l’impuissance.
Faible et dénué. Sans fierté, tant est sa pauvreté.
Pensant une vie bien inutile. Vécue dans l’errance.
Priant. S'en remettant à Dieu en dernière extrémité.
 
La faible nature de l’être en refus du dénuement.
Estimant injuste le sort réservé. Si bien dérangé.
Jours à vivre en solitaire. En tout mécontentement.
Nourris d’espoir. Exaspéré. Ne rien voir s’arranger.
 
Elevés dans les privations, la jalousie, les envies.
Alors les gens à nourrir du courroux envers autrui.
Estimant injuste que d'autres soient si bien servis.
Couver noires idées et mauvais dessins en l’esprit.
 

Noureddine Bousdira rédacton jijel.info