La nuit ne porte pas toujours conseil

IMG 20200721 214448

Une lecture d'une minute de votre temps

En allemand, ancêtres se dit Vorfahren, qui veut tout simplement dire ceux qui ont marché devant nous. La lune se dit der Mond et est masculin et le soleil se dit die Sonne est est féminin.
Il est 21:46, quelque part sur les hauteurs de Jijel. Le soleil a disparu depuis longtemps et la lune est absente. Je cherche à deviner leurs positions respectives et je les découvre tous les deux bien cachés en dessous de l'horizon, du côté de Bejaia. Les ayant vite trouvé chez nos oncles maternels, je me demande comment ils s'accomodent chacun des contradictions des cultures si proches telles que la française et l'allemande qui ne peuvent se mettre d'accord sur leur genre. La langue arabe suit dans cas, le mode allemand, Kamar, lune est masculin et Shems, soleil, est féminin.
Ces réflexions sont enveloppées par une douce brise sud ouest qui essaie de rafraîchir la nuit. Tout est calme, loin de la ville. Le bruit des grillons a succédé à celui des cigales. Loin le bruit des moteurs à explosion et au pétarades des motos.


C'est un moment précieux, un joyau de sérénité que la vie offre et qu'il faut saisir pour l'offrir à toutes celles et ceux qui en veulent ne serait-ce que par la pensée.

Alors servez-vous.
Puissions-nous tous profiter de cette sérénité pendant longtemps et redevenir des êtres authentiques et valeureux comme nos ancêtres l'étaient. Cette nuit de quiétude malgré la turbulence et le désordre qui meuble nos quotidiens, pousse l'esprit à vagabonder à la recherche de repères disparus, la lune, le soleil et les ancêtres, les mots d'antan.
Mais revenons à nos ancêtres, ils nous ont effectivement tracé le chemin et le temps a retenu leur courage et leur détermination.

Avons-nous gardé leur sens de l'abnégation et de l'altruisme, du respect de soi et de l'humilité ? Nullement: nous sommes à l'opposé de cela, dans une course ridicule vers le bien matériel, généralement mal acquis ou acquis au détriment d'autrui et grâce à un minimum d'effort.

La formule n'est pas viable, même si cela semble fonctionner un temps, ni ailleurs, ni chez nous. Il est temps de revenir à nos valeurs sûres, celles de ceux qui ont marché avant nous.
Ayant retrouve le soleil et la lune, rappelé les valeurs de nos ancêtres, en ce moment, en pleine pandémie, un mot de la magie du parler jijli me revient à l'esprit, le passe-partout, le sésame ouvre toi, vous avez devinez: le Th3ish jijli. Un mot si court au sens si profond. Qu'y a t-il de plus courtois, poli, civilisé que de souhaiter la vie à autrui?
A chacune, à chacun " th3ish 3ish"
Stay safe stay home

Igel