Billet matinal...

paris

Bonjour. Nous sommes le Samedi, il est 5 heures, la journée, me semble plus calme et douce, après avoir passée un long cauchemar, de nos enfants perdus en pleine mer, ces jeunes que l'on surnomme les Harragas des villes côtières et d'Algérie, une vraie hécatombe.

Il faut le dire et reconnaître que le niveau de vie, est devenu dur, très très dur même. 
Beaucoup de paramètres obligent les jeunes qui chantent dans les stades "babor elouh", les poussent à cette malheureuse aventure "suicidaire", mais la pauvreté et la misère sociale sont bien sûr les principales motivations invoquées par les candidats à l'émigration clandestine...
Que dieu nous protège et protège cette jeunesse...

De l'autre côté de la mer, chez nos amis à Paris, tout le monde retient son souffle, c'est l'acte IV des gilets jaunes !
Les blindés sont dans les rues de Paris, 89.000 membres des forces de l'ordre dans toute la France.

Cette crise déchire l'une des grandes puissances mondiales, et sidère le monde.

Quand on vois des jeunes enfants, dans une telle situation, en France, les mains entravées ou sur la tête, à genoux ou assis au sol, comme "prisonniers de guerre", nous nous demandons, que vraiment, rien ne va plus, malgré les moyens économique et politique.

Durant les dernières semaines, leur gouvernement avait joué la fermeté, ensuite, il a fait un geste pour apaiser la colère des «gilets jaunes», qui ont décidé de durcir le ton à partir de ce Samedi...

Bonne journée à toutes et à tous.Nuages avec pluies faibles