Le ramadan des autres Rompre le jeûne loin de chez soi

Parce qu’ils sont loin de chez eux, jeunes, célibataires, chefs de famille, cadres, fonctionnaires, journaliers, ils se débrouillent comme ils peuvent, chacun à sa façon, pour rompre le jeûne.
Non seulement, ils sont privés de la chaleur familiale durant ce mois sacré, mais doivent, également, faire preuve de de patience pour surmonter les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Natif de Kabylie, Farid travaille dans un laboratoire pharmaceutique à Alger. Pour lui, le moment de l’annonce de la rupture du jeûne est le plus dur à surmonter. Il a reconnu qu jeûner loin de l’ambiance familiale et des amis est quelque chose de difficile… à digérer. Mais que faire ? Si ce n’est s’adapter à cette situation. « L’angoisse commence à m’envahir la veille. Je ne sais pas où rompre le jeûne.

 

Il faut chercher pour dénicher un restaurant de la Rahma puisque les restaurants privés sont chers », raconte-t-il. Mais une fois le fameux resto trouvé, il serait naïf de dire que les déboires de ce jeune de 27 ans sont finis. Et pour cause, « le lendemain, il faut être présent sur place deux heures au moins avant el adhan. Il faut jouer des coudes pour s’assurer sa place. Des fois, la bousculade se termine par un accrochage entre les jeûneurs », dit-il. Et de reconnaître que poireauter deux heures durant devant le restaurant et subir les regards des passants, n’est pas toujours facile à supporter. Les regards des autres tuent. « On se sent comme des voleurs », ajoute-t-il. Salah développe un tout autre discours. Ce quinquagénaire, célibataire, vit à Alger depuis une dizaine d’années. Il connaît la ville sur le bout des doigts. Salah a quitté sa ville natale, M’sila, à cause d’un différend familial. Depuis, il n’y a jamais remis les pieds. Pour lui, il n’est pas question de manger dans un restaurant de la Rahma. Pourtant, Aâmi Salah, pour les intimes, ne gagne pas bien sa vie. Il n’a pas un travail stable. Mais il est hors de question pour lui de rompre le jeûne dans un restaurant Rahma. « Pour vous dire la vérité, je me sens gêné d’aller dans ce type de restaurant », affirme-t-il. Son astuce : « Chaque jour, j’achète un plat de chorba chaude. Cela me suffit pleinement pour rompre le jeûne. Le ramadhan n’est pas seulement se remplir l’estomac », lance-t-il. Entre ceux qui rompent le jeûne dans les restaurants de la Rahma et ceux qui refusent de s’y rendre, d’autres ont choisi la troisième voie. C’est le cas de Saïd, un chef de famille originaire de Jijel. Employé dans une entreprise de travaux publics, il quitte son lieu de travail à 16h pour se diriger vers l’hôtel où il réside. Pour la rupture du jeûne, il a fait savoir que contrairement à ses deux colocataires qui rompent le jeûne à l’extérieur, lui préfère ramener la nourriture dans sa chambre. « Une heure avant el adhan, je vais dans un restaurant de la Rahma le plus proche pour ramener de la nourriture que je fais réchauffer dans ma chambre », dit-il. Et cela dure depuis trois ans. « Je n’ai pas d’autre choix. Je ne peux pas me permettre rompre le jeûne tous les jours dans un restaurant privé. C’est extrêmement cher, alors que la qualité de la nourriture laisse à désirer », justifie-t-il. Il affirme ne sentir aucune gêne. « Je ne suis pas en train de voler », tranche-t-il.odejjijel.org
Horizons 24/06/2015 Par Amokrane H.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 359 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Le comportement inhabituel des goélands avant le séisme...
    christine hamad christine hamad 22.02.2020 07:25
    Les oiseaux et autres animaux sentent les catastrophes naturels !!

    Lire la suite...

     
  • Les Aftis: Quand la lumière jaillit sur la corniche.
    christine hamad christine hamad 21.02.2020 07:24
    Une très belle photo

    Lire la suite...

     
  • UNE JEUNESSE EN PÉRIL...
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 07.02.2020 18:12
    Bonjour cher voisin, L'accompagnement des adultes et une étape ultérieure à l'éducation reçu des ...

    Lire la suite...

     
  • Renversement d’un bus à Souk Ahras: 08 morts et 22 blessés
    laohalim laohalim 04.02.2020 13:48
    N'est pas conducteur de bus qui veut ! Les gens croient qu'avec un simple tampon sur le permis de ...

    Lire la suite...

     
  • Renversement d’un bus à Souk Ahras: 08 morts et 22 blessés
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 13:05
    Le ministre de l’intérieur, dans son exposé, a fait état de 22.500 accidents corporels durant 2019. Ces ...

    Lire la suite...

     
  • Vieille gravure de Jijel
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 12:34
    guendouz, aguendouz ou el guendouz pourrait bien dire élève ( école coranique) , petit veau.

    Lire la suite...

     
  • Vieille gravure de Jijel
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 12:32
    TRADUCTION: .. Ensuite chaque élève efface sa planche avec de l'eau et il passe une pierre "de l'argile ...

    Lire la suite...

     
  • Chine: Construction d'un hôpital en quelques jours.
    christine hamad christine hamad 04.02.2020 07:18
    Les hôpitaux ne manque pas des gants ou des masques, ils manquent de technologie pointu et le comfort ...

    Lire la suite...

     
  • Chine: Construction d'un hôpital en quelques jours.
    laohalim laohalim 03.02.2020 15:37
    Alors là je comprend rien ! l'Algérie fournit de l'aide à la Chine ?! alors pourquoi nous dit-on que ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre Ouverte à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 03.02.2020 12:03
    Il faut saisir tous les hauts responsables du pays sujet de cette situation de laisser aller et de ...

    Lire la suite...

     
  • Une santé publique "malade"
    yasmine yasmine 03.02.2020 11:55
    Est-il normal que sur les projets retenus de structures sociales dans la nouvelle extension de la ...

    Lire la suite...

     
  • Une santé publique "malade"
    A.freelance A.freelance 02.02.2020 14:24
    Bonjour à tous, Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine. ‘’Charles de Montesquieu’’ ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre Ouverte à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 30.01.2020 21:21
    Apparemment, ceux qui ont bafouille la réglementation etaient bien protégés, le seront-ils maintenant ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 30.01.2020 18:55
    PENSÉE: 31/01/2013____________31/01/2020 Allah yarahmak mon cher cousin et mon beau frère.? Cela fait ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel profonde: L'image parlante...
    saladin saladin 30.01.2020 08:42
    C’est vrai qu’on ne peut pas bâtir des écoles dans toutes les mechtas. Mais on peut créer un internat ...

    Lire la suite...

     
  • Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie
    christine hamad christine hamad 29.01.2020 08:21
    Le probleme n'est pas la Après qu'ils se mettent d'accord sur le plan de paix, on va voir un ...

    Lire la suite...

     
  • Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie
    MedSouilah MedSouilah 28.01.2020 18:56
    Prévue au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, la réunion d'urgence verra ...

    Lire la suite...