Les messages de Sellal aux Algériens (Vidéo)

Abdelmalek Sellal est revenu longuement, ce mercredi 28 décembre, sur la situation économique du pays et le nouveau modèle adopté par le gouvernement pour faire face à la crise. Dans un entretien diffusé à 20h45 par la télévision nationale, le Premier ministre a tenté, durant plus d’une heure, de convaincre les Algériens que son gouvernement maîtrise la situation, qu’il a une vision claire de l’évolution des choses et que l’austérité n’est pas à l’ordre du jour.

Dès l’entame de l’entretien, Sellal rappelle le contexte de chute du prix du pétrole qui a imposé un changement de modèle économique comme pour dire que son gouvernement ou ceux qui l’ont précédé ne portent aucune responsabilité dans la dégradation soudaine de la situation. « En juillet 2014, nous avons connu un très important choc financier. Vous avez vu ce qui s’est passé dans d’autres pays. La gestion est très difficile, demande du sang froid et la préservation de la stabilité », poursuit-il.

 

Abdelmalek Sellal va même jusqu’à dire que « les gens se sont habitués à la rente » sans préciser que cette culture a longtemps été encouragée par l’État à travers des dispositions sociales parfois complètement irrationnelles. « Le pétrole nous aide dans le développement mais il ne peut absolument pas être la source du développement », explique-t-il au risque de donner l’impression de découvrir une vérité longtemps ressassée par les experts.

« Pour que les Algériennes et Algériens soient tranquilles »

Mais au cours de son intervention, Abdelmalek Sellal s’est voulu rassurant. Principal message : tout est sous contrôle. « Tous les indicateurs macroéconomiques montrent qu’on maîtrise les choses pour que les Algériennes et les Algériens soient tranquilles. Dans beaucoup de domaines, il y a une amélioration », affirme M. Sellal qui cite notamment le secteur de l’énergie où une augmentation dans la production a été enregistrée cette année pour la première fois depuis 2005.


« La dette extérieure ne dépasse pas les trois milliards de dollars. Ce n’est rien pour un pays comme l’Algérie. L’année prochaine, on peut se diriger vers un endettement, mais léger, pour financer les projets », affirme-t-il. Le Premier ministre évoque également l’augmentation du nombre de crédits accordés pour les investissements et les dispositions prises pour régler les problèmes liés au foncier industriel et à la bureaucratie en concédant l’existence de certains problèmes.

« J’entends dire qu’il y a une appréhension. On ne va pas renoncer à notre modèle de gestion du pays sur le plan social et économique. Nous sommes une République démocratique et sociale et l’État est toujours aux côtés des plus faibles. InchAllah, il n’y aura pas de problème », lance-t-il avant d’assurer que les transferts sociaux ne seront pas affectés en 2017. « Bien au contraire. Leur budget représentera 23,7% du PIB en 2017 contre 23,1% en 2016 », a-t-il promis.

Des entreprises appelées à diminuer les salaires

« On ne reviendra pas sur le soutien (des produits essentiels, NDLR) », insiste-t-il. Questionné sur les augmentations de taxes contenues dans la Loi de finances 2017, Abdelmalek Sellal minimise leur impact en estimant qu’elles ne touchent pas les produits essentiels. « Ce qui a connu un changement peut-être, ce sont les produits importés. Les bananes par exemple ont subi cette augmentation qui est inacceptable car elle est l’œuvre des spéculateurs », explique-t-il. « Les Algériens devraient s’habituer aussi à consommer des produits de saison », selon lui.

« Je suis parti au marché et j’ai vu que les prix n’ont pas changé », lâche-t-il. Le Premier ministre admet toutefois que l’État ne peut valider des augmentations de salaires. « Nous avons proposé à des entreprises de diminuer les salaires et celles-ci ont accepté », révèle Abdelmalek Sellal qui annonce également la tenue d’une prochaine réunion de la tripartite en mars 2017 afin d’évaluer la situation économique du pays. « Tout se fait dans la concertation », dit-il.

« Pour la première fois, la vision est claire sur le plan financier jusqu’en 2019 (…) Nous avons la baraka des chouhada et notre vision est pragmatique », insiste le Premier ministre qui critique ceux qui sèment le doute et le qualifie « d’inacceptable ». « L’année prochaine exige de la patience et de l’énergie. Il ne faut pas être plus optimiste qu’il ne le faut. Nous avons pris toutes les mesures. Votre gouvernement est à votre service », conclut-il.

Source de l'article : cliquez-ici 

Commentaires   

BenAdem
# BenAdem 31-12-2016 18:25
Oui, lala CHristine. de nos jours c'est la chèvre qui va nous bouder en raison de notre comportement incivil, et notre agression sauvage envers le milieu naturel. même si el maaza machi zina, elle n'est pas mahboula au point de brader son lait à des ingrats qui l'ont privé de pâturage.
Signaler un abus
BenAdem
# BenAdem 31-12-2016 01:57
Peu importe le taux, on ne doit pas importer certains produits tant que ne nous exportons quasiment rien, mis à part le jus de fossiles. qu'aucun Algérien n'a inventé.
il faudrait sauver le peu de terres agricoles qui restent avant the hard starvation.
Signaler un abus
christine hamad
# christine hamad 31-12-2016 12:12
Vous exagérez un peu, on va pas avoir de la famine a Alger, chaque doit acheter un chèvre, avec son mari, pour avoir un troupeau après quelques mois, et doit semer quelques graines des lentilles, quelques herbes, et un arbre fruitier, ca sera suffit pour survivre. :lol:
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 29-12-2016 20:26
Beaucoup de remarques à faire! Mais contentons de deux petites remarques:
- Au sujet des prix, le 1er Ministre affirme à partir de la minute 51: "j'ai fait une étude et lorsque j'étais au marché hier j'ai vu que les prix n'ont pas braucoup varié "; et il prend pour exemple les pommes en déclarant que "le prix pommes importées est passé de 242 DA à 412 DA par contre le prix des pommes locales est passé de 136 DA à 250 DA". Cet exemple est malheureux et qui illustre le contraire de ce qu'il dit car le taux d'augmentation des prix des pommes locales (84%) est plus élevé de celui des pommes importées (70%)!!!!!!

- Les journalistes faisaient de la simple figuration sur le plateau.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Une session spéciale bientôt pour les candidats exclus du bac pour cause de retard
    Ben Nafa Ben Nafa 25.06.2017 21:42
    Un pas en avant, un pas en arrière...

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour du grand phare...
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 25.06.2017 21:39
    Belle photo en effet.

    Lire la suite...

     
  • Un nouveau jardin pour TAHER.
    Ben Nafa Ben Nafa 25.06.2017 21:37
    Enfin, une bonne idée............!!!

    Lire la suite...

     
  • Un nouveau jardin pour TAHER.
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 25.06.2017 21:36
    Ce matin vers 8 heures, un incendie a pris le départ sous un arbre à l'école Grimet à Ouled Aïssa.

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 25.06.2017 16:06
    C est le premier aide el fitr sans mon frère aîné Kamel décédé et enterré aux lieux saints de l ...

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le Dimanche 25 Juin 2017.
    christine hamad christine hamad 25.06.2017 09:42
    Aïd mbarak a tout l'équipe de jijelinfo et tout l'Algérie.

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le Dimanche 25 Juin 2017.
    nostalgie nostalgie 25.06.2017 05:22
    Joyeuses Fête de l'Aïd El-Fitr cordiales amitiés

    Lire la suite...

     
  • Les îlots d'El-Aouana ex: Cavallo protégés.
    El khettabi El khettabi 24.06.2017 19:07
    Bonsoir a tous saha ramdankoum Hmm!!!! PROTEGER dans la lexicologie bureaucratique algérienne veut ...

    Lire la suite...

     
  • Traitement des points noirs sur les routes de Jijel: Des contraintes retardent toujours les travaux
    Igel Igel 24.06.2017 15:55
    Et tous les poids lourds qui traversent Jijel et empruntent la Corniche? La médiocrité des dirigeants ...

    Lire la suite...

     
  • RAMADANESQUE. Encore un drame à Sidi Maarouf.
    Igel Igel 24.06.2017 15:46
    Les semi-remorque et autres camions de carrière font désormais la loi a Jijel. L'acces Est du port ...

    Lire la suite...

     
  • Achouat: Collision entre deux voitures.
    Igel Igel 24.06.2017 15:41
    Il y a de quoi avoir des doutes quand il s'agit de prouver que les concernés de la signalisation ont ...

    Lire la suite...

     
  • Le port de pêche et de plaisance Boudis (Jijel) : Une destination privilégiée durant le Ramadhan
    Igel Igel 24.06.2017 15:32
    Merci Yasmine. Et merci Foughali. D'abord Yasmine pour l'objectivisme et la honte qu'elle ressent ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    Igel Igel 24.06.2017 15:19
    A qui vous adressez-nous ? Il y a quelques temps, nous avions pris des familles in flagranti, et ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    Foughali Foughali 24.06.2017 14:38
    Salut , salam.... Salut nostalgique .... Vous avez raison..,.il en faut des idiots, mais chez nous ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    nostalgie nostalgie 24.06.2017 09:32
    que voulez-vous......il faut des idiots un peu partout....et surtout un grand manque de civisme....enfin ...

    Lire la suite...

     
  • Le port de pêche et de plaisance Boudis (Jijel) : Une destination privilégiée durant le Ramadhan
    Foughali Foughali 24.06.2017 08:29
    Salut yasmine Certes, il faudrait probablement aménager et embellir ce coin, mais à défaut de grave ...

    Lire la suite...

     
  • VIDÉO. Frontière algéro-marocaine : l’Algérie poursuit la construction du mur
    christine hamad christine hamad 24.06.2017 02:12
    By the way, qui pay pour la construction de cet mur??, le roi moh6??

    Lire la suite...