Histoire Histoire

Les évènements de Sakiet Sidi Youssef, une riposte aux victoires de la Révolution algérienne

ALGER - Les évènements de Sakiet Sidi Youssef étaient une riposte de la France coloniale aux victoires réalisées par la Révolution algérienne et une preuve de la solidarité entre les deux peuples tunisien et algérien, ont affirmé des moudjahidine lors d'une conférence organisée mercredi à Alger à l'occasion de la commémoration du 59e anniversaire des évènements de Sakiet Sidi Youssef.

Le moudjahid Mohamed Mearfia a indiqué dans son témoignage que ce crime commis par la France le 8 février 1958 dans la région de Sakiet Sidi Youssef qui abritait les réfugiés algériens, a contribué à faire entendre la voix de la Révolution algérienne et montré la faiblesse de la 4ème République française en raison des victoires réalisées par la guerre algérienne.

Le repère du jour : Maison de la famille Chabouni Tayeb dit Braham

La Maison Chabouni Tayeb dit Braham (1900-1942) est située à la Rue des frères Mekideche ex. Rue de la Guillotiere.
C'est dans les locaux de cette maison que la première section des Scouts Musulmans Algériens (SMA), dirigée par Chabouni Tayeb, assisté par le martyr Sekfali Mustapha, fut créé en 1936.
Après, ce local est devenue une épicerie tenue par Da Belkacem Bouraoui.
En face de la maison Chabouni, c'est la grande mosquée, construire en 1875. A gauche de la grande mosquée c'est les maisons : Dar Ben Si Saïd (Moussaoui), Hamou dit Si Saïd, boulanger de la ville, juste après, c'est la maison Djemame, Da El Hadi, parmi les premiers pharmaciens de la ville était aussi membre de l'association AEMAN. Dans le couloir "Skif", c'est les habitations des familles : Mertani, industriel liègeur et Djaballah Mohamed, commerçant.

NOS ÉCOLES OUBLIÉES: L'école coranique

Cette photo nous a été envoyée par Paul ISEL : laissons le parler :
"C'était une petite école située aux Beni Caïd (ferme Cara), prise vers 1955. Le taleb : Si Salah Harouch. La fille, à gauche: Tama Harouch. Parmi les élèves : 2 ou 3 Chouiki... "

L’occupation de Djidjelli en 1839 (Correspondance du Maréchal Valée).

Nous publions aujourd'hui un document historique qui retrace la colonisation de la ville de Jijel par l'armée française la nuit du 12 au 13 mai 1839. Ce document sous forme de lettre est adressée par le Commandant Salles, commandant de l'expédition de Djidjelli, au Maréchal Vallée, Gouverneur général des possessions françaises dans le nord de l'Afrique, et dans laquelle il lui rend compte des faits ayants entourés l'expédition et la prise de la ville de Djidelli.

De Salles à Valée... Extrait du rapport du chef d'escadron de Salles, commandant I'expédition de Gigelly, au maréchal gouverneur général des possessions françaises dans le nord de l'Afrique

Gigelly, le 14 mai 1839. Je me suis rendu à Constantine pour faire connaitre à M. le lieutenant-général Galbois votre projet d'occuper Gigelly et de menacer en même temps la vallée du Rummel. Apres m'avoir donné ses instructions détaillées, il me chargea de diriger les préparatifs qui se faisaient à Philippeville et de m'entendre avec M. le commandant de la marine à Stora, pour assurer le transport et le débarquement des troupes.

Histoire de la vieille mosquée de Jijel : un minaret à six faces

La grande mosquée de Jijel, située en plein centre-ville, a été construite en 1875 à l’intérieur du tissu urbain colonial dressé après 1863. Toutefois, elle n’était pas la plus ancienne. En effet, il fallait se souvenir, lors du tremblement de terre, suivi d’un raz-de-marée, qui frappa dans la nuit du 21 au 22 août 1856 l’ancienne ville (Jijel Kedima), dite la citadelle, où est érigée actuellement la base navale, plusieurs édifices religieux, notamment les deux mosquées, s’écroulèrent.
Les destructions qui frappèrent également les habitations et les tours de gué finirent par raser entièrement la cité plus que millénaire.
À la suite de cette catastrophe, les autorités françaises décidèrent de délocaliser les quartiers, en édifiant une nouvelle ville moderne sur un nouveau site, après avoir indemnisé ses habitants, dont les anciens terrains furent versés au génie militaire.

Le drapeau de la flotte khaïr-ed-Dine Barberousse

Voilà le secret de l’étrange étoile à six branches sur l’étendard de Barberousse, premier Beylerbey d’Alger. Il est très probable que les symboles se trouvant à côté de la tablette datant de l’année 1242 de l’hégire (l’année 1826 du calendrier grégorien), soient ceux du pacha Kheïreddine Barberousse, même si la tablette est inscrite au nom de Husseïn Dey, dernier pacha d’Alger. Ces symboles, qui se composent d’une étoile à six branches, d’un croissant et d’une main (la « Pençe-i âl-i abâ » ou « main de Fatma », en turc) montrent des similitudes troublantes avec le « Barbaros Sancağı » (l’étendard de Barberousse, en turc) exposé au musée de la marine, à Beşiktaş, à Istanbul On rapporte que cet étendard a été conçu soit pendant les années de service du pacha Kheïreddine Barberousse en tant que Kaptan-ı Derya (Grand Amiral de la flotte ottomane), de 1534 à 1546, soit environ cinquante ans après sa mort.

La grève générale des 8 jours: 28 janvier - 4 février 1957

Massu se contentera de ces quelques épreuves de force en guise de démonstration à l’adresse de l’opinion internationale, en vue de lui faire croire à l’échec de la grève. Tous les stratagèmes et astuces de combat sont utilisés pour faire croire à « la reprise volontaire du travail » par des grévistes ramenés à la raison par le canon d’une mitraillette.

« Dans son édition du 5 février 1957, France-Soir avouait que les Algériens n’ont quitté La Casbah et les différents quartiers arabes que sous les injections de l’armée (…) Les mitraillette feront leur ronde matinale quotidienne et le « ramassage » continuera durant toute la semaine ». (Cité par Résistance algérienne n° 20).

Contre l’oubli

Juste un rappel déjà réalisé par Le Maitre Sekfali Abderrahim .
(Allah Y Rahmou)
Mohammed El Hadi Djemame une personnalité politique de longue date mérite une pieuse pensée pour son patriotisme ,militantisme au sein de l’UDMA , et du FLN pendant la guerre de libération.
C’est dans l’appartement de Marcelle Stoetzel, Rue Siguéne à Setif, que Ferhat Abbas rédigea le Manifeste du peuple algérien avec son ami, le pharmacien, Mohammed El Hadi Djemame avant les manifestations du 08 mai 1945.
Après l'indépendance lors du manifeste du 10 mars 1976, établi par des hommes , militants de bonne volonté à l’image de Benyoucef Benkheda , Cheikh Kheiredine , Hocine Lahouel et Ferhat Abbas ( اللهم ارحمها برحمتك الواسعة ). Le pharmacien De JIJEL était malmené aussi dans le temps par le pouvoir qui était en place.

Grève des 8 jours "27 janvier 1957 au 4 février 1957" : Une victoire diplomatique

«Durant les journées de grève ne circulez pas dans la ville européenne. Ne sortez pas de la Casbah. Evitez tous les rassemblements en des lieux clos, ils pourraient faciliter des rafles éventuelles. Hébergez dans vos propres maisons les pauvres, les mendiants, les frères sans logis. Faites des provisions de vivres et d'eau pour huit jours. Secourez les frères les plus pauvres qui n'auront pas pu épargner»

«Durant les journées de grève ne circulez pas dans la ville européenne. Ne sortez pas de la Casbah. Evitez tous les rassemblements en des lieux clos, ils pourraient faciliter des rafles éventuelles. Hébergez dans vos propres maisons les pauvres, les mendiants, les frères sans logis. Faites des provisions de vivres et d'eau pour huit jours. Secourez les frères les plus pauvres qui n'auront pas pu épargner». Appel du FLN au peuple algérien pour entamer une grève générale du 27 janvier 1957 au 4 février 1957.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 23.02.2017 15:31
    salut Foughali, Oui certainement, certains ont trouvé leur aubaine, dans l’importation de la pomme des ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 23.02.2017 14:09
    Salut cousin. En effet, moi je roule avec le GPL depuis environs deux années, et je le trouve ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:57
    C'est une excellente idée En effet, le gaz est moins polluant que le diesel.... Par contre, c'est une ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:04
    Salut saladin Pas entendu parler de pomme des alpes vendues en Algérie. Tant qu'à faire ..... Mieux vaut ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 21:41
    Canal Algérie a invité, dans l’émission matinale « Bonjour d’Algérie » du mardi 21 février, Ferial ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 20:35
    Bonsoir Foughali, Sans chercher à trouver des justificatifs, aux comportements néfastes, de certains ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 20:13
    Une aide de 25.000 dinars est octroyée pour les propriétaires de véhicules qui veulent installer ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:13
    ...Moreover... Personne ne dit que la plaie algérienne n'est pas toujours ouverte....en effet, on ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    saladin saladin 22.02.2017 18:10
    "Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris détient une oreille, non-identifiée, un morceau de ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 22.02.2017 18:03
    salut saladin Je pense que tu peux comprendre le chagrin et la tristesse d'un pere du jeune soldat ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 15:00
    CONDOLÉANCES. Nous apprenons avec tristesse le décès avant hier à Alger de Madame BOUHAL,née BOURAOUI ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 22.02.2017 07:18
    Si cette blessure n’est pas encore cicatrisée dans la société française, quoi dire alors de la société ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    Foughali Foughali 22.02.2017 00:26
    Salut Mohamed Tu as raison de montrer que la colonisation n'est pas vécue de la même façon selon ...

    Lire la suite...

     
  • ALGERIE TELECOM: DÉGRADATION
    GIGELIEN GIGELIEN 21.02.2017 20:36
    nous constatons depuis quelques temps et surtout depuis le départ massif des anciens en retraite; les ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 19:27
    Moi, franchement, j'avais vu beaucoup de vérité dans son écris.

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    jijel.jijel jijel.jijel 21.02.2017 19:16
    Oui Mohamed, mais il me semble que j'ai déjà lu un de ses écrits dans lequel il disait qu'il avait ...

    Lire la suite...

     
  • COUP DE GUEULE
    MedSouilah MedSouilah 21.02.2017 18:21
    L'image agrandie: http://nsa38.casimages.com/img/2017/02/21/170221064045812185.jpg

    Lire la suite...