Histoire Histoire

Jijel 1956

Contribution : Jijel 1956. Souvenirs de jeunesse, évocation et hommage à deux martyrs   Par Zineddine Sekfali

A Jijel, vers le milieu de l’année 1956, alors que le printemps tirait à sa fin et que l’été naissant s’annonçait chaud, une bombe explosa peu avant midi, à l’angle de l’avenue Vivonne (aujourd’hui Emir-Abdelkader) et de la rue des Volontaires (aujourd’hui rue des Frères-Chekirine), plus précisément à l’endroit où se dresse un imposant immeuble à usage d’habitation, appelé immeuble Sammit, uniquement occupé par des Européens.

Vieux souvenir...

Voilà une belle statue! C'est dommage qu'elle ait été jugée comme immorale...

Document historique 1930...Les Jijelliens Mandataires aux Halles Centrales

Voici un Document historique durant les années 30... Pour la plus part des arabes mandataires des vieilles halles centrales de Belcourt, ils sont issus de la wilaya de Jijel, en particulier des ouled M'hamed à El-Aouana ex: Cavallo, il y a aussi, comme vient de nous le souligner notre ami Salah Zazoua, les frères Khenifra Boualem et frères.
"... Les Halles Centrales étaient à l'origine à Bab-El-Oued au début du siècle passé au "Souk El Mkasar" s'il existe toujours, Notre grand-père HAMIHAM Messaoud Allah yarhamou possédait un carreau là-bas." souligne également notre ami: Mohamed Oulmane des USA.

Les contours d'une vie. CHADLI BENDJEDID "MÉMOIRES"

Sid-Ahmed. Je me rappelle encore, à ce jour, du martyr Ahmed Tarkhouche - ou Sid-Ahmed, comme les officiers, les djounoud et même les civils aimaient à l'appeler. Je l'ai cornu à sa sortie de la Zeitouna, qu'il avait dû quitter pour nous rejoindre bien avant la création de la Base de l'Est. Amara Bougiez l'avait désigné comme adjoint politique dans la première compagnie dont j'avais la charge. Je l’ai nommé moi –même au renseignement, puis chef du 11 bataillon. Il était pour moi plus qu’un frère. Ses qualités humaines et morales étaient un exemple pour les djounoud.

Les enfants des revenants « Ouled Aidoune ».

Les enfants des revenants « Ouled Aidoune ».  Transmis à la rédaction par Monsieur: Abdelaziz Boucherit.
Retirer la poussière des siècles sur l’histoire d’une région, longtemps ignorée et presque oubliée comme celle des Ouled Aidoune, n’est pas une démarche aisée à cause du manque manifeste d’écrits historiques.Même pour ceux d’entre nous, dotés des volontés les plus résolues, tenter de faire sortir de l’ombre l’histoire des Ouled Aidoune, me semble à juste titre nécessaire,même si les éléments de base reposent surles rares bribes de récitsetde légendes transmis jalousement par la tradition orale.
La tradition orale est un outil d’expression qui a forgé la mémoire culturelledes berbères et qui de surcroit est un support de communication de la vie quotidienne et du transfert d’idées entres les tributs. Mais la tradition orale ne suffit pas à cerner la vérité avec la justesse exigée que demande la véracité sur la validation des faits historiques.La formulationdu contenu des légendes, certes,élégante, lumineuse, raffinée et souvent lyrique,reste généralement souvent évasive et pauvre en détails. La seule certitude que nous tirons deces légendesc’est la célébration et glorificationdes moments d’héroïsme, de courage et d’amour.

Les « Enfumades » du Maréchal Bugeaud, un crime contre l’humanité ? Algérie 1845

Dès 1815 des tensions diplomatique entre la France et l’Algérie sous tutelle ottomane s’étaient développées à partir d’une sordide histoire de créance entre deux maisons de crédit, Bacri et Busnach qui orientaient leurs activités vers les exportations algériennes de blé, l’État français leur débiteur depuis la période révolutionnaire et impériale avec la complicité de Talleyrand et le bey d’Alger le créancier de ces maisons.Il est à noter qu’avant la colonisation l’Algérie exporte du blé.Se sentant victime d’une tentative d’escroquerie le dey d’Alger soufflette le 29 avril 1827 le consul de France à Alger, Pierre Deval, avec un chasse-mouches. Cet événement servit de prétexte à l’aventure de la colonisation de l’Algérie. Le 14 juin 1830, un premier contingent de l’armée française débarque à Sidi Ferruch ; la guerre pour l’occupation de l’Algérie ne fait que commencer.À partir de 1832, Abdelkader seulement âgé de 24 ans s’impose à quelques tribus d’Oranie comme le chef de la résistance à l’occupation française. La France essaye de combiner la diplomatie et son prolongement la guerre, deux premiers traités sont signés en 1834 et en 1837.

HOUARI BOUMEDIÈNE : Un homme, une Légende vivante

«Les expériences humaines dans bien des régions du monde ont démontré que les liens spirituels (...) n´ont pas pu résister aux coups de boutoir de la pauvreté et de l´ignorance pour la simple raison que les hommes ne veulent pas aller au Paradis le ventre creux. (...) Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d´hôpitaux.» Discours de Boumediène à la Conférence des États islamiques à Lahore en 1974.

27 décembre 1978, le destin de l´Algérie bascule, une fois de plus. Le président Boumediène décède. Ce fut véritablement un choc bien que l´opinion fut préparée à cette douloureuse issue.

FERHAT ABBAS : L'HOMME DE LHISTOIRE

En hommage à la mémoire de Ferhat Abbas

L'homme avait cette haute et tranquille stature. 

Modestie. Simplicité. Avec aussi sa belle allure.
Son regard, serein et pénétré, était si intelligent.
Cet homme avait pour destin de servir les gens.

Très peu loquace en son parler ordinaire,
Pesant chaque mot ou préférant se taire.
Le Dr en pharmacie. Erudit de la révolution,
Avait aussitôt saisi le destin et son évolution.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • C'était hier à la sortie EST d'El-Aouana au lieu dit: "Etourna da ballout"...
    MedSouilah MedSouilah 28.06.2017 17:21
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/28/170628064122866322.png

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    Igel Igel 28.06.2017 16:59
    La magie de la nature. Elle nous rassemble. Des concombres Bio. C'est un bon départ. A la prochaine idée ...

    Lire la suite...

     
  • Vidéo: Nettoyage de la plage Zaway.
    Igel Igel 28.06.2017 16:51
    Il m'a toujours semblé que cette plage était interdite à la baignade en raison des dépôts de produits ...

    Lire la suite...

     
  • Le crie de cœur des habitants de la cité Rabta
    Igel Igel 28.06.2017 16:43
    On peut se poser quelques questions simples. Qu'est-ce une ville? En y répondant objectivement on ...

    Lire la suite...

     
  • Un petit tour en ville...
    Igel Igel 28.06.2017 16:36
    Une vidéo qui dépeint par l'image et le son la profonde morosité couvre de ses ailes cette ville ...

    Lire la suite...

     
  • Le crie de cœur des habitants de la cité Rabta
    dzira dzira 28.06.2017 15:39
    Y'a pas de justice.le walou fait ce qu il veut avec la complicité de l APW et le désengagement des ...

    Lire la suite...

     
  • LES BEAUX PLATANES DE LA RUE DE VIVONNE...
    yasmine yasmine 28.06.2017 09:38
    Malheureusement les paltanes de la rue Vivone actuellement 1er Novembre , se meurent dans l'indifférence ...

    Lire la suite...

     
  • Le crie de cœur des habitants de la cité Rabta
    MedSouilah MedSouilah 28.06.2017 05:47
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/28/170628071128180638.png

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour: Quelle horreur...
    Foughali Foughali 27.06.2017 22:51
    Salut igel Serais tu jaloux ? Tu peux te joindre à nous....tu es le bienvenu ! Je suis à Marseille ...

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:11
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511432380.png

    Lire la suite...

     
  • MA PREMIÈRE CULTURE DES POMMES DE TERRE AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 19:10
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627083511197226.png

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:07
    Merci Mohamed pour la publication de cet ancien texte qui nous remonte à l'époque du calme et de ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:06
    ls ont fini dans le bois de chauffage des Hammams et les gros tronçons, dans la fabrication des ...

    Lire la suite...

     
  • La photo insolite: Les misères et splendeurs de ces véhicules de nos jours...
    Ben Nafa Ben Nafa 27.06.2017 19:05
    Le chauffeur ne connaissait pas le Levier d'Archimède... C'est pour ça qu'il avait réparti n'importe ...

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251617223.png

    Lire la suite...

     
  • MA DEUXIÈME CULTURE DES CONCOMBRES AU POTAGER BIO
    MedSouilah MedSouilah 27.06.2017 18:38
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/27/170627080251261535.png

    Lire la suite...

     
  • LES BEAUX PLATANES DE LA RUE DE VIVONNE...
    Igel Igel 27.06.2017 14:45
    Le bilan est catastrophique. Un docteur à la vue des résultats de l'analyse du malade Jijel ne saurait ...

    Lire la suite...