Histoire Histoire

Les « Enfumades » du Maréchal Bugeaud, un crime contre l’humanité ? Algérie 1845

Dès 1815 des tensions diplomatique entre la France et l’Algérie sous tutelle ottomane s’étaient développées à partir d’une sordide histoire de créance entre deux maisons de crédit, Bacri et Busnach qui orientaient leurs activités vers les exportations algériennes de blé, l’État français leur débiteur depuis la période révolutionnaire et impériale avec la complicité de Talleyrand et le bey d’Alger le créancier de ces maisons.Il est à noter qu’avant la colonisation l’Algérie exporte du blé.Se sentant victime d’une tentative d’escroquerie le dey d’Alger soufflette le 29 avril 1827 le consul de France à Alger, Pierre Deval, avec un chasse-mouches. Cet événement servit de prétexte à l’aventure de la colonisation de l’Algérie. Le 14 juin 1830, un premier contingent de l’armée française débarque à Sidi Ferruch ; la guerre pour l’occupation de l’Algérie ne fait que commencer.À partir de 1832, Abdelkader seulement âgé de 24 ans s’impose à quelques tribus d’Oranie comme le chef de la résistance à l’occupation française. La France essaye de combiner la diplomatie et son prolongement la guerre, deux premiers traités sont signés en 1834 et en 1837.

HOUARI BOUMEDIÈNE : Un homme, une Légende vivante

«Les expériences humaines dans bien des régions du monde ont démontré que les liens spirituels (...) n´ont pas pu résister aux coups de boutoir de la pauvreté et de l´ignorance pour la simple raison que les hommes ne veulent pas aller au Paradis le ventre creux. (...) Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d´hôpitaux.» Discours de Boumediène à la Conférence des États islamiques à Lahore en 1974.

27 décembre 1978, le destin de l´Algérie bascule, une fois de plus. Le président Boumediène décède. Ce fut véritablement un choc bien que l´opinion fut préparée à cette douloureuse issue.

FERHAT ABBAS : L'HOMME DE LHISTOIRE

En hommage à la mémoire de Ferhat Abbas

L'homme avait cette haute et tranquille stature. 

Modestie. Simplicité. Avec aussi sa belle allure.
Son regard, serein et pénétré, était si intelligent.
Cet homme avait pour destin de servir les gens.

Très peu loquace en son parler ordinaire,
Pesant chaque mot ou préférant se taire.
Le Dr en pharmacie. Erudit de la révolution,
Avait aussitôt saisi le destin et son évolution.

Hommage à Ferhat Abbas...Sujet réédité.

Ferhat Abbas, dont on célèbre ce 24 décembre 2016, le 31ème anniversaire de sa mort, a mené toute une vie faite de droiture avec pour ligne de conduite constante, la vertu morale, la vertu de l'exemple et de la fidélité aux principes. “Je hais la violence, je hais plus encore l'injustice et le conservatisme des castes repues” a-t-il souligné dans son livre la Nuit Coloniale.

Tout au long de son parcours politique, il milita avec franchise, sincérité et abnégation pour le bien-être du peuple qu'il aimait tant et dont il sentait et comprenait les souffrances multiples et les aspirations profondes. Ayant grandi en effet au milieu des siens dans son douar natal, il déclarait simplement que sa solidarité à l'égard des masses paysannes était en quelque sorte biologique.

ils se reconnaîtront...

Nous sommes en 1961 au stade Colonel Amirouche, lors de l'épreuve sportive de certificat d'études. Merveilleux souvenir. MERCI pour ce partage Daoud. C'est un bonheur de revivre ces souvenirs de jeunesse, dans l'ancienne école, et, malheureusement tous ces moments de joie et d'insouciance, se perdront dans l'oublie, comme les larmes dans la pluie.
Ne dit-on pas que la nostalgie apparaît lorsque les moments présent n'égale plus les souvenirs...  Bonne journée à toutes et à tous.

 

A l’occasion de la 31e anniversaire de sa disparition: Le parcours historique de Ferhat Abbas revisité à Jijel

Le parcours historique du militant de la cause nationale et homme d’Etat, Ferhat Abbas, premier président du Gouvernement provisoire de la République algérienne, sera passé en revue, à l’occasion du 31e anniversaire de sa disparition. Un riche programme a, pour cette circonstance, été mis en place par la maison de la culture Omar Oussedik, avec la contribution du Musée du moudjahid, du Centre national d’études et de recherche dans le mouvement national de la Révolution du 1er Novembre, ainsi que de la maison de la culture de Sétif, pour la célébration de cet événement, le samedi, 24 décembre.

Reportage photos: Le mausolée de sidi Ahmed Akellal.

Tandis que se poursuit la disparition et la dégradation, voire le saccage des vestiges antiques romains et autres, il s’ajoute encore un phénomène de même type aux malheurs de ces sites régionaux en déperdition ; s’agissant de ces derniers sanctuaires et mausolées érigés à la mémoire des saints de la région Jijelienne.

Il y a lieu d’évoquer, à ce titre, les ruines du mausolée de Sidi Ahmed Akellal, situé entre Ouled Bounar et Lârayèche, à la sortie Ouest de Jijel.

BENFIALA : JEMAA BNI HBIBI (W. de JIJEL)

Sujet réédité: A l'Est de Jijel, après Sidi Abdelaziz...en pleine montagne. PETIT COLLOQUE SUR L'HISTOIRE DE BENFIALA. Par Hosni KITOUNI

Ce jour, à l'invitation de l'association "El Imjad" pour la promotion de l'histoire régionale, Monsieur Hosni Kitouni avait donné une petite conférence relatant de manière générale l'histoire de BENFIALA, héro local ayant contribué à l'insurrection de 1871, entres autres exploits guerriers donnés avant cette date. C'est à la salle de conférences de la ville de Jamaâ B'ni H'bibi qu'à eu lieu l'évènement en présence du P/APC, du président de l'association "El Imjad", ainsi que d'autres invités. La salle était pleine d'une assistance curieuse de connaître l'histoire de la région et pour laquelle l'évènement est une première. La séance avait duré deux bonnes heures au bout desquelles, Monsieur Hosni Kitouni avait été récompensé par le P/APC de Jamaâ B'ni H'bibi

Jijel: Manifestations du 11 décembre 1960

Faut-il leur rappeler que le 11 décembre est une date importante dans l’histoire du polygone ? Cette date si importante que l’on devrait lui accorder davantage de crédit et notamment dans le contexte actuel. Pourquoi ?
D’abord parce que sa commémoration n’a pas toujours lieu et elle n’est pas relayée comme il se doit par les médias qui en parlent certes mais pas à la hauteur de l’évènement.

Le 11 décembre 1960 le peuple algérien était sorti dans les rues de plusieurs villes algériennes à commencer par Alger afin de montrer son soutien indéfectible au GPRA et dire son attachement à l’indépendance et à l’intégrité territoriale.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Début des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 26.02.2017 16:02
    Non Hasene. C'est une petite bouteille ronde, qu'ils ont intégré à la place de la roue de secours de ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    Foughali Foughali 26.02.2017 15:48
    Salut cousin. Y a t il toujours besoin d'une grosse ( longue) bouteille de gaz sur le toit de la ...

    Lire la suite...

     
  • "Etes-vous musulman?" Un des fils de Mohamed Ali retenu à l'aéroport
    Foughali Foughali 26.02.2017 15:32
    Salut saladin Sans vouloir te vexer.... Si tu te souviens de ton séjour aux USA, tu devrais te rapeller ...

    Lire la suite...

     
  • "Etes-vous musulman?" Un des fils de Mohamed Ali retenu à l'aéroport
    saladin saladin 26.02.2017 07:18
    Une discrimination flagrante de la part de Trump et consorts. Il ne faut surtout pas que les ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    christine hamad christine hamad 25.02.2017 16:00
    C'est exact, leur pommes sont des produits chimiques, je ne acheter pas, jamais, je préfère ces petits ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    christine hamad christine hamad 25.02.2017 15:56
    Ils, les français, ont caché 900 oreilles des citoyens algériens??? Et bien, on pourrais faire un ...

    Lire la suite...

     
  • Satyrisme, féminisme narquois et impuissance marquée
    christine hamad christine hamad 25.02.2017 15:42
    It is a man's world, it is a man's world, But it would be nothing, nothing, without a woman or a ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    saladin saladin 25.02.2017 08:18
    Je partage entièrement ton humble avis. Mais pour s’attendre des " décideurs " à forcer la main ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    Foughali Foughali 24.02.2017 15:07
    Il fait virer le directeur de la chaîne et le directeur des programmes ..., Mais pas les lampistes ( ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 24.02.2017 15:05
    Salut saladin Nos importateurs ne sont même pas capable d'acheter des produits de qualité En effet, les ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    Foughali Foughali 24.02.2017 14:57
    Salut saladin Suite à cette fameuse pétition, il me semble que les autorités françaises avaient ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 24.02.2017 13:59
    Un message de nos lecteurs: ça fait déjà une année que tu nous a quitté père, et en cette circonstance ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    saladin saladin 23.02.2017 15:31
    salut Foughali, Oui certainement, certains ont trouvé leur aubaine, dans l’importation de la pomme des ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    MedSouilah MedSouilah 23.02.2017 14:09
    Salut cousin. En effet, moi je roule avec le GPL depuis environs deux années, et je le trouve ...

    Lire la suite...

     
  • Taher. La tension sur le GPL perdure
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:57
    C'est une excellente idée En effet, le gaz est moins polluant que le diesel.... Par contre, c'est une ...

    Lire la suite...

     
  • Le drapeau algérien crée la polémique dans une ville du nord de la France
    Foughali Foughali 23.02.2017 09:04
    Salut saladin Pas entendu parler de pomme des alpes vendues en Algérie. Tant qu'à faire ..... Mieux vaut ...

    Lire la suite...

     
  • Une contribution de l’historien Ali Farid Belkadi – Les 900 oreilles coupées par le bachagha Bengana
    MedSouilah MedSouilah 22.02.2017 21:41
    Canal Algérie a invité, dans l’émission matinale « Bonjour d’Algérie » du mardi 21 février, Ferial ...

    Lire la suite...