Algérie: excédés par la dégradation des soins ou leur coût élevé, des Algériens se détournent de la médecine et sont victimes de charlatans

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Malades graves et désespérés, patients excédés par la dégradation des soins ou leur coût élevé, de plus en plus d'Algériens se détournent de la médecine officielle au risque d'être victimes de charlatans.

Une récente affaire autour d'un "produit miracle" a montré l'ampleur du phénomène, éclaboussant au passage le ministre de la Santé.

Un complément alimentaire censé aider à combattre le diabète a été lancé sur le marché en décembre à grand renfort de publicité par une chaîne de télévision privée.

 

Le ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf a même apporté son soutien au promoteur du produit, Toufik Zaïbet, qui vantait un "médicament" aux effets curatifs "incontestables".

La mise sur le marché du produit a entraîné dans l'est et l'ouest du pays des files d'attentes devant les pharmacies. Le succès a été tel que le produit (vendu environ 15 euros la cinquantaine de comprimés) s'est retrouvé sur le marché noir avec un prix multiplié par quatre.

Mais le monde médical s'est rapidement élevé contre la vente du produit qui n'avait pas reçu l'autorisation d'être commercialisé comme médicament et la presse a qualifié son promoteur d'imposteur.

Et alors que les appels à la démission de M. Boudiaf se sont multipliés, le produit a fini par être retiré du marché à la mi-décembre par son ministère qui a dénoncé, dans une volte-face, une surmédiatisation "trompeuse".

- 'Escroquerie' -

Le président de la société algérienne de diabétologie Mourad Semrouni a parlé d'"escroquerie". Il a dénoncé l'illusion d'un traitement miracle qui a conduit, selon lui, des patients à abandonner leur traitement classique, au profit d'un produit controversé, mettant en danger leur santé.

"Beaucoup de malades sont tombés dans un coma diabétique", a-t-il même affirmé à l'AFP.

Interrogé mercredi par l'AFP, M. Zaïbet a déclaré cependant qu'il ne faisait l'objet d'"aucune pousuite judicaire".

Alors que le système de santé publique est en piètre état, des cliniques privées ont poussé comme des champignons ces dernières années. Ces établissements restent cependant inaccessibles aux plus démunis qui sont ainsi enclins à se tourner vers des solutions alternatives et moins coûteuses.

Le projet de construction de nouvelles infrastructures sanitaires et la modernisation des structures existantes a été renvoyé aux calendes grecques en raison de la chute des prix du pétrole, principale ressource du pays.

"Le charlatanisme a de beaux jours devant lui en Algérie en raison notamment de l'inexistence d'une éducation dans le domaine de la santé", déplore en outre le Pr Semrouni.

Peu après l'interdiction du produit de M. Zaïbet, une nouvelle affaire a éclaté avec l'ouverture d'une structure appelée "clinique" d'exorcisme par un guérisseur controversé.

- Succès de la 'roqia' -

Celle-ci a été inaugurée à Relizane (nord-ouest) en grande pompe par son promoteur, cheikh Abou Muslim Balahmar, en présence de nombreuses célébrités du spectacle.

Mais cette fois, les autorités ont réagi avec célérité en ordonnant, moins d'une semaine après son ouverture, la fermeture de l'établissement, faute d'autorisation.

Selon la presse, cheikh Abou Muslim Balahmar est actuellement sous le coup de poursuites judiciaires pour "utilisation de substances médicales sans autorisation et recrutement illégal d'infirmiers".

En 2013, il avait écopé d'un an de prison pour "charlatanisme" pour avoir exercé illégalement l'activité de guérisseur. Il avait été poursuivi à la suite d'une plainte faisant état de séances d'exorcisme qu'il menait avec des proches.

Les médias font régulièrement état de séances d'exorcisme ayant viré au drame dans différentes régions du pays.

Les exorcistes sont souvent sollicités pour soigner les malades, "chasser le démon", se préserver du mauvais œil ou venir en aide aux épouse stériles.

Si l'islam autorise l'exorcisme, considéré comme légal car il se fait avec la parole de Dieu, nombreux sont ceux qui dénoncent le fait que cette pratique est souvent le fait de personnes sans scrupules qui abusent de la détresse des malades, en particuliers ceux atteint de maladies mentales et spirituelles.

AFP, publié le vendredi 10 mars 2017 à 12h51

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    MedSouilah MedSouilah 25.09.2017 20:50
    MERCI Igel. Il est urgent et indispensable d'entamer une collecte des graines pour la conservation ...

    Lire la suite...

     
  • Entracte
    Igel Igel 25.09.2017 20:42  
  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    Igel Igel 25.09.2017 20:40  
  • Constructions illicites à Jijel: Aucun programme de démolition
    Igel Igel 25.09.2017 20:38
    Illicite reste illicite même si le Wali changé. Ce qui est juste est juste partout et pas seulement le ...

    Lire la suite...

     
  • Rien ne va plus au nouveau jardin de la ville...
    Igel Igel 25.09.2017 20:27
    Mais à qui avons nous donné nos voix? Il faut sérieusement penser à changer. Votons maws. Je vote ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    saladin saladin 25.09.2017 19:26
    Pas plus loin qu’aujourd’hui même, une parente à moi, malade chronique du diabète et goitre, est allé ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Foughali Foughali 25.09.2017 19:03
    Salut Christine Je pense que tu oublies le plus important de ma citation ... En effet, être jeune ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:24
    Oui, les jeunes qui vendent leur matériel tout neuf de l'ansej, c'est la jeunesse qui veut gagner ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:14
    C'est exact, je vous souhaite éternel beauté, jeunesse, et un esprit d'une génie !

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 25.09.2017 08:05
    Après une lecture attentive, il est évident que ce système de soins à plusieurs classes est une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 24.09.2017 17:15
    Voilà qui est rassurant, ni corruptrice ni corruptible. Ainsi, votre esprit est libre. Les ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 24.09.2017 13:54
    Non, n'excuse pas la corruption, au contraire,et je ne parle pas seulement des médecin, mais un maître ...

    Lire la suite...

     
  • Notre football est malade...
    Maalah Maalah 24.09.2017 08:30
    malheureusement il n'y a pas que le football ( ce n'est pas le nôtre il appartient seulement à une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 23:50
    Avant de passer à l'inflation, aucun médecin algérien ne touche 40000da. Le triple peut-être. Le ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 23.09.2017 17:01
    Oui,c'est exact, selon le taux d'inflation les salaire doit augmenter, partout ou on pratique un ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel en 1964
    Foughali Foughali 23.09.2017 15:08
    Salut Merci pour le partage, c'est une belle vue d'ensemble de la ville et de ses environs. Il est ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 12:56
    OK. Ce,la devrait faire le bonheur des médecins qui pourraient se permettre plus de confort matériel ...

    Lire la suite...