Histoire Histoire

Mémoire. Mohamed Seddik Benyahia « le jeune renard »

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le parcours de Benyahia croise à plusieurs moments celui de Ferhat Abbas, lui aussi natif de Jijel (Taher). Son empreinte dans la formation du jeune Benyahia ne peut être éludée puisque, en fin de parcours, il en fit son directeur de cabinet lorsqu’il présidera le second GPRA à partir de janvier 1960, avant de l’envoyer à Melun en juin 1960 comme porte-parole du “groupe de Tunis” chargé de coordonner les positions avec les “pensionnaires d’Aulnay”. Dépourvu d’administration propre à la tête du GPRA, Abbas ne réunit autour de lui qu’un cabinet d’une demi-douzaine de collaborateurs parmi lesquels se distingue le jeune avocat de vingthuit ans qui a déjà fait le tour du monde pour assurer la représentation du FLN au Caire, aux Nations unies (en 1957), à Accra (1958), à Monrovia (1959), en Indonésie, à Londres et ailleurs.

Vieux souvenir: JSD Basket-ball. 1976

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Voici une Photo de l'équipe senior de basket-ball de la J.S.D, prise le 26.12.1976 au terrain de basket de Jijel avant la rencontre contre les PTT Annaba.
Score final: JSD 99 PTT ANNABA 90
Accroupis de gauche à droite : Youcef Lamri,Med Zennir,Omar Roula,A/rahim Mebrouk,Khirou Mahrane et Med Bousseloua.
Debouts de gauche à droite : Mahfoud Taffer (cap),Mustapha Ramdane,Kamel Roula,Fayçal Lamri,Nasreddine Belhimeur et A/NOUR Amokrane.
Absents sur notre photo : Deux géants du basket-ball à Jijel (DA MALEK NAFA et DA Med BIBI).
Nous avons réellement vécu de grands moments de convivialité dans ce terrain de basket-ball, que de bons souvenirs.

Une image et des souvenirs... réédité

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

kisir

Bonjour; C'est le retour de la pluie sur Alger, Oran et Tizi Ouzou, ciel couvert à Jijel et Béjaia, nuageux avec quelques éclaircies à Constantine, Annaba, Tlemcen et Sétif, dégagé à Tamanrasset, Ouargla et Tindouf.

Les températures en baisse varieront entre 7° à Tlemcen et Alger, 9° à Tizi Ouzou, 12° à Oran, 23 à Jijel et 30° à Tamanrasset, selon l’Office national de la météorologie (ONM).

Que de souvenirs avec ce pont de Oued Kissir. Nous sommes au début des années 70, le transport entre Cavallo et Jijel, était rare.
Seul un bus qui démarre à 13 heures ou encore l'express d'Alger à 21 heures.
Pour nous les demi-pensionnaires du CNET, qui terminent la journée à 18 heures, c'était le calvaire, notamment pendant l'hiver, si le défunt clandestin Bemeltout n'était pas là. Il prenait tout le monde, même ceux qui n'avaient pas d'argent.
Pendant les journées longues de Mai à juillet, nous nous déplacions à vélo.

Le mien, un Peugeot tout neuf. Hélas, comme mes collègues de Jules Ferry terminent leur études à 17 heures, je n'avais pas le choix que d'emprunter les 20 kilomètres seul... Le seul souci, c'est passer ce pont "hanté", comme nous l'ont appris les anciens, et, c'était le parcours du combattant... bonne journée. :-)

Ouled Askeur (Jijel): La Wilaya II historique

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

29365681 1857050007669624 8392702323603800064 n

Bonjour. Nous sommes le 18 Mars, 5 heures passée de quelques minutes, la pluie attendue n'est pas encore arrivée.

Nous sommes également à la veille du 19 mars 1962, une journée historique, où, à midi, le cessez-le feu négocié dans le cadre des accords d'Evian prend effet et met ainsi fin à la guerre.

Un peu d'histoire: Culminant à plus de 1.000 mètres d’altitude et perdu au milieu de massifs montagneux où se côtoient royalement oliviers et pins d’Alep, Ouled Askeur (Jijel) est pourtant témoin de hauts faits d’armes de la glorieuse Révolution algérienne.

Cet ancien douar, devenu à présent une commune, abritait de 1958 à 1962, le Quartier général (QG) de la Wilaya II, historique après que ce dernier fut été transféré à Collo (Skikda).
D’ailleurs, Zait Bachir, un ancien maquisard se souvient très bien et plus particulièrement du fameux bombardement de mai 1958. « C’était le plus grand et le plus important bombardement aérien dans toute l’histoire de notre révolution.

Les forces coloniales qui ont eu des informations sur une réunion regroupant des cadres de la wilaya II historique parmi lesquels étaient présents Lamine Khène, Salah Boubnider, Ali Kafi et le Dr Toumi, ont mobilisé pour la circonstance 157 avions mais fort heureusement, nos pertes étaient minimes », raconte-t-il avec admiration.

C’est à Ouled Askeur également qu’était implanté l’hôpital de la wilaya II et dont la responsabilité a échu au Dr Toumi, un imminent cardiologue encore en vie.

BONNE JOURNÉE À TOUTES ET À TOUS.

Drifa Ben M'hidi- Le porte-flambeau d'une famille de martyrs

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Parlons histoire: De la famille d'un héros de la révolution Algérienne; Larbi Ben M'hidi. Le martyrs a été arrêté le 23 février 1957 par les parachutistes (la direction de la ZAA passe alors à son adjoint Yacef Saâdi, responsable militaire) ; refusant de parler sous la torture, il a été assassiné par un groupe de soldats français aux ordres du futur général Paul Aussaresses, dans la nuit du 3 au 4 mars 1957Ce qu'il faut savoir aussi, la maman de Ben Mhidi, avait perdu un deuxième fils durant la guerre d’Algérie. La mère des deux Chahids avait dit ceci aux Responsables Algériens après l'indépendance qui voulaient lui offrir ce qui lui revient de droit en tant que mère de Chouhada . Elle n'a rien voulu prendre. Elle avait dit :

<< La France m'a pris mes deux yeux. Préservez l'Algérie pour que le sacrifice de mes fils ne soit pas vain'», poursuit notre interlocutrice. >>... Voyons cette page d'histoire ici: Drifa Ben M'hidi-Hassani. Le porte-flambeau d'une famille de martyrs... BONNE FIN JOURNEE...

LA JEUNESSE D’AUJOURD’HUI, CE N’EST PLUS CE QU’ELLE ÉTAIT

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour; il est 5 heures 13 minutes, le premier adhan retentit dans la ville. Les camions des éboueurs sont partis et même le hibou, n'est plus là... Avant de se lever voyons ce souvenir:
Un vent de nostalgie m'a effleuré la mémoire en voyant deux photos. Il a ravivé en moi de vieux souvenirs d'enfance...

Regardez la première: En cette année de 1947, la JSD atteindra la demi-finale du championnat d'Afrique du Nord, laquelle fut disputée à Oran au stade Montréal (actuel BOUAKEUL), ...

"Ya Hasra Aala ayam Zaman" Souvenez de ces belles années de la JSD, jusqu'au jour, où ces 49 cars venus d'Alger, envahir la ville de Jijel, supporter le NAHD, et cette tête de Ferradji, qui nous a tous assommé. Aujourd'hui, les clubs Jijelliens jouent le maintien avec des clubs au championnat amateur.

Dans la deuxième: Da Messaoud que dieu aie son âme au paradis. Les jeunes, les moins jeunes et les vieux, chacun respecte l'autre. Hélas, la jeunesse d'aujourd'hui, est complètement différente. 

Un hommage en ces jours de la Célébration de la Journée Nationale du Chahid

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bouraoui Belhadef est une commune baptisée au nom du Chahid, Bouraoui Ali ben cherif, un héros de la guerre de libération nationale.
Son épouse, Hafida, née Boucha, une Moudjahida, décède au moment de la célébration de la journée nationale du Chahid.
A travers ce message, nous voulons juste leur rendre un hommage.

A toute la population de Bouraoui Belhadef, qui sont nombreux à nous lire dans ce portail, nous vous présentons toutes nos sincères condoléances en cet anniversaire douloureux et nous vous adressons toute notre amitié et notre soutien.

Journée du Chahid 18 Février : Ikhwani la tensaw chouhada

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

chahid jijel info

La journée du chahid, nous renvoie à ces hommes qui sont la symbolique d’une révolution singulière, afin de s’inspirer de leur sacrifice et des valeurs qu’ils auront laissé comme héritage pour les générations, L’occasion est aussi un retour à ce passé, et à la mémoire de ces hommes qui méritent le respect et l’hommage...

La famine de 1866-1868 : anatomie d’une catastrophe et construction médiatique d’un événement

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

12697347 1532886013678315 951177713125727174 o

Cet article montre comment une crise sanitaire et alimentaire en Algérie, entre 1866 et 1868, est perçue comme une « famine » et construite comme un « événement médiatique ». Il étudie d’abord les conditions de possibilité de cette crise et de cette dénomination de « famine », avant d’examiner la relation qui en est faite dans la presse contemporaine, métropolitaine et étrangère (notamment anglophone). Cette « médiatisation » utilisa des techniques tantôt traditionnelles, tantôt neuves. Elle érigea les « orphelins de la famine » en objets de compassion, et la liberté de culte en Algérie en objet de controverse politique. Les formes classiques d’appel à la charité ont été dépassées par de nouveaux mécanismes de représentation, reposant à la fois sur le sensationnel et sur l’altérité profonde des victimes. Plus généralement, la crise de 1866-1868 constitue une étape importante dans l’histoire du sentiment humanitaire.

Connexion

Nous avons 506 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub jijel.info

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Immobilier > Vente > Appartement

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Un lieu de distraction, de repos et de tourisme fermé.
    Nevers Nevers 21.07.2018 15:14
    En délégation du département de la Nièvre ,j'ai eu le bonheur de visiter il y a quelques années le ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 19.07.2018 13:17
    Avis de décès Deuil dans la famille. Un oncle, Zouikri Tayeb (Abdelhamid), ancien Moudjahid, est ...

    Lire la suite...

     
  • En direct d"El-Aouana
    saladin saladin 18.07.2018 15:46
    Salut Foughali, Oui le désespoir peut pousser les jeunes à l’irrémédiable ! Les aventures de nos ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.07.2018 13:43
    Bonjour Hasene. Oui en effet cousin, une très bonne idée... Dès que j'aurais le temps, je vais créer ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    Foughali Foughali 18.07.2018 13:36
    Salut mohamed Paix à son âme. Par ailleurs, je profite de ce message pour te suggérer de publier aussi ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 18.07.2018 13:08
    Courrier de lecteurs. Avis de décès. as-salamu ‘alaykum wa rahmatuLlah wa barakatuh Je tiens à ...

    Lire la suite...

     
  • LES AFTIS: La belle plage dénaturée par la saleté et le laisser aller.
    Foughali Foughali 18.07.2018 10:35
    Salut saladin Merci pour l'eclairage. Pourrais tu m'expliquer comment sidna Daoud( David pour les ...

    Lire la suite...

     
  • En direct d"El-Aouana
    Foughali Foughali 18.07.2018 10:21
    Salut La question est Que fait on de la détresse et de la misère de ces jeunes sans emplois ? Je n'ai ...

    Lire la suite...

     
  • En direct d"El-Aouana
    Foughali Foughali 17.07.2018 23:11
    Je pense au contraire qu'il faut faire très attention .... Souvenons nous du départ de la guerre ...

    Lire la suite...

     
  • LES AFTIS: La belle plage dénaturée par la saleté et le laisser aller.
    saladin saladin 17.07.2018 21:41
    Bonjour Foughali, Désolé l’ami, moi non plus je n’ai pas lu le livre de Kamal Daoud : "Zabor ou ...

    Lire la suite...

     
  • ÉNORME AFFLUENCE SUR LE NOUVEAU FRONT DE MER...
    khelifabenali khelifabenali 17.07.2018 18:54
    Mais pourquoi l'algérien ne fait jamais un travail correct dans les normes? A la saison des pluies ...

    Lire la suite...

     
  • En direct d"El-Aouana
    laohalim laohalim 17.07.2018 16:46
    Faut surtout pas céder à ce genre de chantage au suicide. Les plages sont déclarées gratuites et ...

    Lire la suite...

     
  • DES POUBELLES EN GUISE DE PLAGES. (TÉMOIGNAGE)
    Foughali Foughali 17.07.2018 16:31
    @sarah K Non, ce n'est pas vrai...ce que tu as fait est utile et je pense que nous sommes nombreux ...

    Lire la suite...

     
  • DES POUBELLES EN GUISE DE PLAGES. (TÉMOIGNAGE)
    Foughali Foughali 17.07.2018 16:15
    Salut Heureusement que la france n'a pas empêché les ouvriers de prendre les congés payés en 1936!

    Lire la suite...

     
  • JIJEL: Un homme de 50 ans, porté disparu en mer.
    MedSouilah MedSouilah 16.07.2018 22:13
    إنتقل إلى رحمة الله السيد بوقاري ياسين 54 سنة غرقا بشاطئ بومارشي و الساكن سابقا بحي بومارشي و حاليا بحي ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 16.07.2018 15:23
    Courrier. Avis de décès. بكثير من الجزن و الآسى بلغنا اليوم 16 جويلية وفاة المغفور له بإذن الله المرحوم ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 15.07.2018 19:46
    إنتقل إلى رحمة الله السيد بونار نورالدين 60 سنة و الساكن سابقا بحي لقريط و حاليا بحي ايكيتي ...

    Lire la suite...