Histoire Histoire

« Soldats tortionnaires »

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Cinquante cinq ans après la fin de la guerre d'Algérie, le sociologue Claude Juin explique comment de jeunes appelés en sont venus à commettre l'intolérable et à banaliser la torture. Édifiant.
e 18 mars 1962, les accords d'Évian mettaient fin à la guerre d'Algérie. Un demi- siècle plus tard, la mémoire de ce conflit, qui a coûté la vie à près de 30 000 Français et à plusieurs centaines de milliers d'autochtones selon la terminologie en vigueur de l'époque, reste toujours douloureuse. S'il fallait distinguer un ouvrage parmi ceux dont la publication est annoncée à l'occasion de ce cinquantième anniversaire, ce serait sans doute « Des soldats tortionnaires », du sociologue Claude Juin.

Préserver et valoriser le patrimoine culturel et historique.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Durant la révolution de Novembre, le poste de commandement de la région de Bouraoui Belhadef, a été transféré de Taria à Dar Tayar, ensuite à Dar Boukliaa et enfin dans cette maison de Aami Ali Fenghour à Ouled Messauda Beni Feth.

Préserver et valoriser le patrimoine culturel et historique, comme cette maison, est notre grand souhait en ce jour du 5 juillet, journée historique de la naissance de notre liberté, après 132 ans d'oppression et d'humiliation...

L’Algérie, le 5 juillet 1962, naissance de la liberté

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cinquante-quatre ans ont passé, et tout citoyen algérien en âge de se rappeler, ne peut oublier ce que fut le passé des algériens sous la domination coloniale française, et les crimes commis en masse sur tout le peuple algérien. L’histoire ne peut s’arrêter, ni être figée à une date marquant un fait, un évènement…, il faut qu’elle continue en chacun de nous, pour suivre le chemin tracé par ces êtres immortels et exceptionnels qui ont forcé le respect et l’admiration, à l’exemple de ces hommes et femmes qui ont combattu, lutté, se sacrifiant pour une cause juste, afin que vive notre Algérie libre et indépendante.

Pause café: Abderrezak Bouguetaya - L'art et l'histoire -

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

fddq

Abderrezak Bouguetaya - (1938-1979). Interprète de chaâbi. Né à El Aguiba (Belcourt, Alger) au sein d’une famille modeste le 1er février 1938. Commence à chanter à la fin des années 50 à Radio-Crochet, rue Berthezène en compagnine entre autres de Haddad Djilali et Chaou Abdelkader. Admirateur de Hadj Mrizek, le brillant interprète de Dar Essoltane alia, travaillait comme régisseur au TNA. Meurt à l’âge de 41 ans le 8 avril 1979 à Alger.

KADDOUR LE COIFFEUR…ANNÉES 50…

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

L’histoire se passe pendant l’Algérie coloniale…
Le jeune Kaddour dont le français était le cadet de ses soucis, brillait tellement par le nombre de zéros à l’école qu’un jour, sa famille fatiguée de sa nullité, l’avait placé apprenti coiffeur chez le vieux Belkacem…
Un après-midi donc, son premier client se présente et prend place pour une coupe…
Le jeune Kaddour lui arrange la serviette blanche autour du coup puis aiguise le «mous d’èlhefafa» (rasoir de barbier). Ensuite il en adoucit comme il se doit, le tranchant en le lissant comme de coutume, sur une épaisse lanière de cuir…
Enfin, il lui penche la tête en arrière et lui barbouille délicatement le visage avec son blaireau gorgé de savon…
Mais voilà : Il commence à peine à lui gratter la dure barbe de sept jours, que le client gémit… Il vient de subir une légère coupure sous la lèvre…

SOUVENIR DES ANNEES 60…

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ce matin-là, au lendemain du Cessez-le-Feu, la foule bigarrée était plus dense que d’habitude au coin de la Mosquée Jama3e Lèkbir de Djidjelli…
Normal, c’était un Vendredi d’Avril bien ensoleillé…
Entres autres spectacles d’arrachement de dents pour dix Douros etde l’herboriste véhément qui promettait la guérison de toutes sortes de maux devant son étal d’herbes médicinales, je choisis donc la guitoune du Paranormal…
Eh oui… Une femme, les yeux bandés avec en plus une serviette sur la tête, décrivait les couleurs de différents vêtements de spectateurs stupéfaits, désignés par un drôle de lascar chétif, malin et au verbe facile…

LES ENFUMADES DU DAHRA : UN CRIME PRÉMÉDITÉ 18-20 juin 1845

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

yuyu

Je souhaite apporter ici quelques précisions au texte relatant l’enfumade du Dahra relayé par mon ami Aziz Mouats. D’après les informations disponibles il y a eu 4 enfumades en tout entre 1844 et 1845 dont se sont rendus coupables les sinistres Cavaignac, Pélissier, Saint Arnaud et Canrobert. Il faut savoir que ces quatre personnages ont fait des carrières militaires et politiques remarquables puisque tous se sont retrouvés aux plus haut niveau de l’Etat français. Comme quoi, dans la France coloniale le crime paie !

DEUX AUTRES ANCIENNES PHOTOS.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La 1ère: La plage de Djidjelli. Carte Postale appartenant à Désirée Terré (née Biso)

La 2ème: Le Casino de Djidjelli. On voit les rails du train passer devant le Casino.Carte Postale appartenant à Désirée Terré (née Biso).

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • JSD Jijel: Les joueurs en grève
    nostalgie nostalgie 18.10.2017 03:58
    si les joueurs ne sont pas payés..que peut on leur reprocher.....

    Lire la suite...

     
  • Culture chez un oiseau
    nostalgie nostalgie 18.10.2017 03:54
    Pour moi......c'est une corneille !!! une corneille un corbeau Le corbeau freux a un bec pointu et ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    nostalgie nostalgie 18.10.2017 03:41
    surtout de la répression..... on ne doit pas connaitre la peur du gendarme !!!

    Lire la suite...

     
  • Culture chez un oiseau
    Igel Igel 17.10.2017 21:15
    D'en donner des exemples? Il y en a mais pas toujours en adéquation avec ce que nos parents, nos ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    Foughali Foughali 17.10.2017 08:04
    Salut Christine Plus le Paris -Dakar ....que monte carlo..

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    Foughali Foughali 17.10.2017 08:01
    Salut nostalgie Oui, incivisme, mais aussi anarchie , refus de l'autorité .... Parmi les solutions ...

    Lire la suite...

     
  • Nuit Noire-17 Octobre 1961
    saladin saladin 17.10.2017 07:21
    Le 17 octobre 1961, un autre crime d’état était commis à Paris. [youtube]eBApSAgCQ0E [/youtube] ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    nostalgie nostalgie 17.10.2017 03:45
    bonjour Foughali..alors c'est de l'incivisme...!!!

    Lire la suite...

     
  • Nuit Noire-17 Octobre 1961
    MedSouilah MedSouilah 16.10.2017 19:46
    http://youtu.be/jgVCEUoeWws

    Lire la suite...

     
  • Jijel : Ouled Askar Lancement du projet d’alimentation en gaz naturel de 1400 foyers
    Igel Igel 16.10.2017 12:34
    Puisse ce confort mérité dans le pays du gaz être reçu et apprécié à sa juste valeur. Puisse ce confort ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    Foughali Foughali 16.10.2017 10:02
    Salut nostalgie C'est une bonne solution pour limiter la vitesse des petits véhicules, mais les gros ...

    Lire la suite...

     
  • Pénétrante autoroutière Jijel-El-Euma.
    Foughali Foughali 16.10.2017 09:55
    Salut Igel Comme tu le sais, tout est perfectible.... La solution utilisée en Europe est l'usage ...

    Lire la suite...

     
  • UN MESSAGE DES SUPPORTEURS DE LA JSD.
    yasmine yasmine 16.10.2017 08:58
    désolée de vous contre dire monsieur , le nerf de la guerre est à chercher non pas dans les sponsors ...

    Lire la suite...

     
  • Pénétrante autoroutière Jijel-El-Euma.
    Igel Igel 15.10.2017 21:27
    On ne peut pas faire mieux. Un marquage et des panneaux de limitation de vitesse. Il faudrait peut-être ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 15.10.2017 19:58
    Notre cité sous le choc. Après le décès de notre ami et voisin Benaissa Sakri, son épouse, qui était ...

    Lire la suite...

     
  • UN MESSAGE DES SUPPORTEURS DE LA JSD.
    khelifabenali khelifabenali 15.10.2017 17:52
    Ce bricolage de dons ne mettra jamais cette équipe de la JSD en sécurité malgré qu'il contribue trés ...

    Lire la suite...

     
  • Billet matinal: On roule à 120 à l'heure dans ce village...
    nostalgie nostalgie 15.10.2017 11:53
    non Madame, c'est respecter la vie d'autrui !

    Lire la suite...