Histoire Histoire

13 mai 1839: Une date historique pour les Jijelliens.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Trois dates historiques de notre combat contre les occupants à Jijel et ses environs telles que spécifier par notre Professeur d'Histoire, a l'Université d'Oran, Dr. Soufyane Abdelatif! Une Pieuse Pensée a nos Chouhadas El Abrar !

Le début de l'occupation française débuta le matin du 13 mai 1839, avec l'arrivée la veille, à partir de Skikda, du corps expéditionnaire commandé par de Salles, à bord de deux bâtiments à vapeur, le Styx et le Cerbère. Ils durent relever les positions des forts Saint Ferdinand et Dusquesnes, pour se protéger des attaques incessantes des autochtones, puis complétèrent le système de défense le 15 mai par le fort Saint Eugénie et la redoute Galbois sur les hauteurs du djebel Ayouf.

Un certain Lundi de mai 1961

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Frappons aux portes de la mémoire. Réveillons-la pour qu’elle libère par bribes ou par flots, ses souvenirs, même douloureux et qu’elle dise simplement ce qui fut. Une chanson populaire a immortalisé ces journées « anhar latnine, frança ghaflana, rafdhou laalame… ».
Décembre 1960. Alger brûle. Le peuple brave les chars. Poitrines nues contre fusils. Mourir debout que vivre à genoux. L’opinion mondiale bascule en faveur du peuple algérien. Alger à l’époque abritait 300 à 400 milles âmes. Jijel regroupait 10 000 habitants tout au plus. C’était une ville garnison, coupée en deux par les barrages de fils barbelés avec deux passages obligés. Côté est : l’école Jules-Ferry et son poste de gendarmerie. Côté ouest : la Medersa, avec les renseignements généraux. Quartier européen au nord, quartier algérien au sud. Patrouilles à pie et mécanisées permanentes. Couvre-feu, sauf-conduit. Ville prison. Ville assiégée : même les adresses étaient conçues en îlotage. La ville était quadrillée, maillée.

Les lettres du général de Saint Arnaud

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le rôle des populations de Jijel dans la résistance à la campagne française de 1851 est le thème d’une conférence prévue samedi 14 Mai 2016 à Jijel à l’initiative de l’association «Amjad» pour l’histoire et le patrimoine de la wilaya de Jijel.
Cette manifestation, qui sera animée au lycée Bouraoui Belhadef (sud-est de Jijel) par Soufiane Abdellatif, professeur d’histoire à l’université d’Oran, s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 165e anniversaire de la bataille ayant opposé les populations de Jijel aux forces coloniales commandées par le général Saint Arnaud

Voici des extraits des lettres écrites par le Maréchal de Saint Arnaud au sujet de la campagne de kabylie: combats, massacres, incendies et pillages; un carnage dans les tribus.
On relèvera en particulier cette phrase tirée d'une de ses lettres:
"Voici une campagne comme je n'en ai point encore faite en Afrique, malgré mes quinze années de vie militante"
Je joins ici un lien vers la la fiche Wikipédia du général de Saint Arnaud, qui fournit un aperçu sur ce personnage au sujet duquel Victor Hugo a dit 'qu'il avait les états de service d'un chacal'.
Constantine, lettre du 12 et 22 février 1851"...

SI LE 8 MAI 1956 M’ÉTAIT CONTÉ. Massacre de tous les mâles du village d’Oudjehane à Jijel

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ces faits ne sont pas tirés d’un film de fiction, mais d’une réalité vécue durant la guerre de Libération nationale. Des survivants, à l’image de Nour, témoignent et d’anciens appelés de l’armée coloniale, à l’instar d’André, confirment.

Le 8 mai 1956, du côté d’El-Milia, dans le Nord- Constantinois, une section de l’ALN s’attaque à une unité de l’armée coloniale sans faire de victime. Le 11 mai, jour de l’Aïd es-Seghir, l’armée coloniale procède à un ratissage auquel prendra part le 4e BCP stationné à El-Ancer. Une jeune fille d’Oudjehane qui se dirigeait vers la source d’eau, est harcelée par un militaire qui, cherchant à abuser d’elle, s’est isolé de ses collègues.

Dans le souvenir du 8-Mai 1945, hommage à nos chouhadas. |

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour; La pluie est toujours absente, et, le temps sera dégagé sur la majorité des régions. La température sera en baisse, 21°.
Sans surprise, le FLN et le RND se partagent plus de 50% des sièges à l’APN, ce qui leur permet de continuer de gouverner sans avoir à nouer de nouvelles alliances. Les vainqueurs se préparent déjà à rejoindre le parlement, ils ont fêté hier dans les villes et villages, tard dans la nuit ! Mais, ils ont aussi pensé et rêvé à ce salaire impressionnant de 30 millions par mois.:eek: Au moment, où, les retraités attendent des nouvelles sur la majoration des pensions...
Un autre événement douloureux, et qui sera célébré par tous le Algériens, en particulier les wilayas de l'EST.
Le 8 mai 45, "la France, pays de liberté, égalité et fraternité, mais surtout démocratie", avait utilisé une répression, qui provoqua l’extermination d’au moins 45.000 civils. Pour les autorités coloniales de l’époque, il fallait frapper fort pour dissuader toute nouvelle tentative de révolte... Bonne journée.Dégagé

Photos rares du désenclavement de la route: Texenna-El-Eulma.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

J'ai récupéré ces photos dans le site de Suzette (Photos d'Ecoles de Djidjelli - Algérie - Jijel). Elles ont été prises, en 1936, par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Fernand-Charles Lacroix, résident à Taher et chargé des grands travaux de désenclavement de la région.  

Vidéo: L'HISTOIRE VUE PAR LES INTELLECUELS ALGERIENS

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour, Le Brent s'effondre ce matin:$47,28-2,38%, et les élections législatives sont terminés, en attendant les résultats officiels demain matin, mais surtout les jours meilleurs, qui s'éloignent au fil du temps...

Durant ce vendredi le ciel sera partiellement voilé à dégagé sur la majorité des régions, avec une température élevée à Jijel, dépaant les 30 degrés.

Revenons à l'histoire. Voici l'une des interventions sur le sujet par le Dr Hosni KITOUNI, que nous avons eu le plaisir de rencontrer à Chekfa, et que nous saluons très chaleureusement. A travers cette interverntion, Le Dr Hosni Kitouni met en exergue l'inimaginable sauvagerie dans l'action de ces officiers, en soulignant les exactions commises par ces derniers, se targuant de la civilisation, mais ne se comportant pas moins comme le dernier des sauvages inculte et haineux, ces officiers supérieurs ayant commandité massacre sur massacre à l'endroit de populations désarmées, réduites en cendres par des enfumades, dont l'horreur de la chose aura ému et tourmenté plus d'un esprit sain et doué d'humanisme, au contraire de ces bêtes féroces qu'étaient les officiers français ayant conduit la guerre de colonisation...

Eté 1957. Quand le lycée de Ben Aknoun était un lieu de torture secret

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A la mémoire de Ben Youcef Rebah, décédé récemment.

L’utilisation des écoles ou des lycées comme lieux de torture pendant notre guerre de libération est un fait avéré. Ils ont été squattés, en période de vacances estivales, par les parachutistes du général Massu et du colonel Bigeard pour y mener leurs interrogatoires. Le lycée de Ben Aknoun, à Alger, (actuel lycée El Mokrani), a été un lieu de détention, tenu secret, dont la fonction se situait «à mi-chemin» entre le centre de torture (en amont, évidemment secret également) et le centre d’internement (en aval, qui avait un statut «administratif», à la limite «légal»). C’était un «centre de tri» né de la légalisation, en avril 1957, des centres clandestins dans lesquels les parachutistes détenaient des Algériens depuis janvier 1957. Mais ces centres de tri étaient contrôlés par les militaires et échappaient au pouvoir civil (préfectoral et judiciaire).

35e anniversaire de la mort tragique de Mohamed Seddik Benyahia

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour: Il est quatre heures passée de quelques minutes; la journée me semble calme, et, nous aurons droit à quelques averses de pluie prévues à Jijel et à Sétif. Le 2ème appel à la prière de l'aube a déjà retentit dans la ville de Taher et un long voyage nous attend tout à l'heure.

Il y a 35 ans, le 3 mai 1982, l’Algérie tout entière est en deuil, elle vient d’apprendre que son ministre des affaires étrangères a péri dans un tragique accident d’avion, en route vers Téhéran dans le cadre d’une médiation destinée à mettre fin au sanglant conflit opposant l’Iran et l’Irak alors en guerre, Mohammed Seddik Benyahia périra et, avec lui, une délégation du MAE composée de 8 cadres du ministère des Affaires étrangères, un journaliste de l’APS ainsi que  les 4 membres d'équipage.  Il voyageait à bord d’un Grumman Gulfstream II de la présidence de la République, abattu par un tir de missile tiré par un avion Irakien. L'Iran accusa l'Irak, qui nia toute responsabilité.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    Foughali Foughali 20.08.2017 10:03
    Salut didine et les autres A propos de ces listes et de leurs auteurs 1- ces listes ont le mérite ...

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    MedSouilah MedSouilah 19.08.2017 20:55
    https://img4.hostingpics.net/pics/245464llll.jpg

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    MedSouilah MedSouilah 19.08.2017 20:54
    https://img4.hostingpics.net/pics/68518840ll.jpg

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    MedSouilah MedSouilah 19.08.2017 20:53
    Djamal Eddine Hadji Liste nominative des familles qui ont bénéficié des compensations dans la nouvelle ...

    Lire la suite...

     
  • Tunnel historique près d'El-Aouana, ex: Cavallo: ' k'ssir boussofa'' SUITE.
    amar bouhalissa amar bouhalissa 19.08.2017 20:17
    merci a vous tous (objectif et d'ordre historique) ca nous donne une etincelle et que un brin de ...

    Lire la suite...

     
  • Le repère du jour : Skif Di Lazouine.
    Igel Igel 19.08.2017 19:37
    A voir qu'un point sensible a été touché, je ne pense pas que la moindre pression factuelle ne ...

    Lire la suite...

     
  • Le repère du jour : Skif Di Lazouine.
    jijel.jijel jijel.jijel 19.08.2017 18:14
    @Igel 1/ Je ne n'ai jamais dit que le bottier LasVigne habitait le quartier Lazouine tel que nous le ...

    Lire la suite...

     
  • Le repère du jour : Skif Di Lazouine.
    Igel Igel 19.08.2017 15:07
    https://img4.hostingpics.net/pics/234767Sanstitreds.png Et voilà une photo de Mr. Lasvigne qui se ...

    Lire la suite...

     
  • Le repère du jour : Skif Di Lazouine.
    Igel Igel 19.08.2017 14:48
    http://www.djidjellisouvienstoi.com/blog/blog.php?lng=fr&pg=335&id=2 Voilà pour la famille LasVigne

    Lire la suite...

     
  • Le repère du jour : Skif Di Lazouine.
    Igel Igel 19.08.2017 14:39
    Et ce monsieur bottier de son état aurait donné son nom à cette zone urbaine Intramuros qui regroupait ...

    Lire la suite...

     
  • Bientôt septembre...
    Igel Igel 19.08.2017 14:25
    Septembre, le mois des retrouvailles des jawajlas avec leur mer nourricière. Cette mer mère abandonnée ...

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    MedSouilah MedSouilah 19.08.2017 07:00
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/08/19/170819082626341602.png

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    MedSouilah MedSouilah 19.08.2017 07:00
    http://nsa37.casimages.com/img/2017/08/19/170819082626529087.png

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    dzira dzira 19.08.2017 03:40
    On en trouve de toutes les tribus environnantes mais la majorité a ce que je vois sont de Bni Cayed ...

    Lire la suite...

     
  • Les anciens habitants de la citadelle (Philippe Marcais)
    didine didine 18.08.2017 23:39
    Merci pour l'information jijel info.

    Lire la suite...

     
  • LA DÉTRESSE DES VIEILLES PERSONNES
    Foughali Foughali 18.08.2017 23:00
    Salut Noro J'ai des scrupules et j'aurais probablement des remords de te conseiller de lire le livre ...

    Lire la suite...

     
  • LA DÉTRESSE DES VIEILLES PERSONNES
    Foughali Foughali 18.08.2017 22:54
    Salut norredine Je comprends que tu puisses en avoir marre de la chaleur .... Je t'invite à faire un ...

    Lire la suite...