NOTE SUR LA CONSTRUCTION de la JETÉE du PORT de DJIDJELLI (1910)

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Sujet réédité: EXPOSÉ : Le port do Djidjelli, situé à l'Ouest de la baie du même nom, n'était jusqu'à ces dernières années protégé contre la mer du large que par une ligne de récifs courant Ouest-Est et s’étendant sur une longueur de 900 mètres environ entre la citadelle de la ville et un point à 200 mètres à l'Est de l'îlot du phare de Djidjelli.

L'abri était très imparfait en raison de ce que la grosse mer passait facilement à travers les vides des rochers, lesquels atteignaient jusqu'à 15 mètres de profondeur. Aussi, l'idée de fermer ces vides afin d'obtenir du calme en arrière a-t-elle pris naissance dès le début de l'occupation française ; elle a été notamment suggérée par A. Lieussou, Ingénieur hydrographe de la Marine, dans ses « Etudes sur les ports de l'Algérie » publiées pour la première fois en 1849.

En partant de cette idée, on était arrivé, tant bien que mal, dès 1870, à exécuter 150 mètres de jetée à partir du saillant Est de la citadelle ; mais on tomba ensuite dans les grands fonds et tous les travaux faits à partir de ce moment furent successivement balayés par la mer. Le port de Djidjelli est, en effet, situé sur une saillie de la côte non abritée, où la grosse mer du Nord, arrivant en plein depuis les côtes de Provence, bat furieusement. Il n'y a peut-être pas un point de la côte d'Algérie où les tempêtes soient plus violentes.

 

Quoi qu'il en soit, telle était la situation lorsque parut le décret du 3 février 1904 qui déclarait d'utilité publique les travaux de construction de 300 mètres de jetée entre les points 150m et 450m. Ces derniers travaux furent, après une adjudication tentée sans succès le 23 janvier 1905, confiés de gré à gré, suivant marché du 10 mars 1905, à MM. Cêzard et Sillard, entrepreneurs.

Le prolongement de la jetée sur 300 autres mètres, entre les points 450m et 750m, de façon à conduire l'extrémité de celle-ci à l'îlot du phare intervint ensuite; il fut confié également à MM. Cézard et Sillard.

 

Détermination du profil de la jetée.

Les 150 mètres de jetée qui se trouvaient exécutés en 1870 lavaient été en partant d'un profil-type arrêté par M. l'Ingénieur Gay, mais que des rechargements successifs opérés par cha virages avaient considérablement renforcé sur le talus du large. Les difficultés rencontrées pour franchir ensuite le point 150m, corroborées par ces renforcements continuels du profil Gay, avaient bientôt conduit les Ingénieurs à prévoir le prolongement de la jetée au delà de ce point 150m avec un profil très robuste.

De 1870 à 1901, on envisagea ainsi 3 séries de profils qui tous devaient être exécutés en faisant usage d'un matériel naval et notamment d'une mâture flottante. Un tel mode d'exécution comportait un défaut capital sur un point de la côte où la mer, toujours agitée, devient terrible lorsque le vent souffle en tempête ; dans de telles circonstances, il est évident qu'il y a intérêt à pousser l'exécution des ouvrages sans avoir à se servir d'un matériel naval qui, outre qu'il serait mal abrité, risquerait de chômer souvent, et, d'autre part, il est utile d'aller vite pour réduire le plus possible le temps pendant lequel les ouvrages inachevés, et conséquemment placés dans de mauvaises conditions de résistance, risqueraient d'être exposés à l'action des lames.

 

Le Titan

 A ce point de vue, l'emploi d'un titan se trouve alors indiqué et c'est ce qui explique qu'au moment de mettre à exécution le profil approuvé par le Conseil des Ponts le 21 mais 1901 et visé dans le décret du 3 février 1904, les Ingénieurs, appréciant mieux la situation, furent conduits à lui substituer le profil approuvé par décision de M. le Gouverneur Général du 22 juillet 1904.

 

Par M. DAUJON, Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées.

-----------

Sources :

1 /[Annales des ponts et chaussées,

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6126106/f28.image

2/« Etudes sur les ports de l'Algérie »

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5790504j/f172.image

3/Le Génie civil : revue générale des industries françaises et étrangères

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6477112t/f64.image.r=djidjelli

Commentaires   

jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 12:28
Le port de Jijel Ville a été construit en moins de 5 ans (1904/1909); excellente performance lorsqu'on constate que le port d'El Aouana (4 fois plus petit que celui de Jijel) dépasse les 5 ans et n'est pas encore terminé.)
Ajouté à cela que les moyens techniques de 1904 sont autrement plus faibles que ceux des années 2000 !!!!!!!
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-04-2015 18:13
Citer :
Ajouté à cela que les moyens techniques de 1904 sont autrement plus faibles que ceux des années 2000 !!!!!!!
Et ce monstre d'acier !! :lol:
aucune entreprise algérienne actuelle ne serait en mesure de procéder au montage de ce Titan, c’est un vrai travail d’orfèvre...

Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 18:50
L'ensemble des pièces du Titan ont été fabriquées à Lille, transportées jusqu'à Jijel puis montées directement sur le chantier.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 09:31
Bonjour Igilgili,

J'ai fait quelques annotations sur le plan 1910 du port:

Nous sommes en 1910 et on constate que:

- Les remparts sont toujours présents (flêches roses)
- Il y avait 3 portes sur ces remparts (Numéros rouges)
1: Bab Essor
2 :Porte à l'entrée la rue de la Pépinière qui s'appelait alors Chemin des Forts puisqu'elle menanit au fort Galbois (camp Chevalier, Fort Horain, Fort Saint Eugénie c'est à dire l'actuel Secteur Militaire)
3: Porte de Constantine
Sur ce plan de 1910, ces portes sont bien visibles puisqu'on voit clairement que le rempart est ouvert en ces trois points.

La figure géométique verte représente la montée vers Bon Marché (Tal3a di Bomarché qui n'existait pas lors) : on voit bien qu'elle était barrée par le Djebel (Korn El Djebel) et on voit le chemin qui même à Bordj Echetti (le l'ai indiqué en jaune).

Vers le port, j'ai ajouté des lignes et des points bleus qui indiquent la partie remblayée (bien après 1910) pour construire le Boulevard, les quais du ports, la gare et les ateliers du chemin de fer).

img11.hostingpics.net/pics/351585Portjijel1910.jpg
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-04-2015 18:08
Salut jijel.jijel
On voit aussi que lejbel a été travaillé, à mois que ce soit la carte qui est incomplète.
Donc, nous avons la confirmation que Bâb essor porte bien son nom, y avait un Sour qui servait de rempart pour protéger la nouvelle ville, celle construite après le tremblement de terre 1856.
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 18:48
Sauf que les remparts ont été construits avant le tremblement de terre de 1856 puisque leur construction a débuté en 1839 juste après l'occupation de Jijel.
Voilà ce que l’on peut lire sur un rapport d’activité daté de 1840 et intitulé « Tableau de la situation des établissements français dans l’l’Algérie »
« Province de Constantine
Fortifications de Djidjelli
On a fait la muraille Est de la ville dans la portion qui n’est pas protégée par la mer ; on a continué la muraille Ouest ; on a amélioré la route qui conduit de la ville aux avants-postes ; on a construit un débarcadère provisoire qui sera d’un grand secours pendant le mauvais temps
»
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 08:20
Si nous observons bien le premier plan de l'article, nous remarquons que en 1910:

- le Boulevard n'était pas encore réalisé et qu'à sa place se trouvait une plage
- c'était l'avenue Gadaigne qui donnait directement sur la mer
- que le fort Duquesne se trouvait sur une presqu'île (celle de Sidi Amar)

Pour construire le Boulevard, il a donc fallu remblayer la mer sur une grande largeur, ce qui a fait disparaitre la presu'île.

On remarque aussi sur ce même plan de 1910, que les remparts étaient toujours debout puisqu'il y sont bien représentées et que la rue Colonel Lofi (ex rue des remparts) n'était pas encore ouverte.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-04-2015 17:52
Citer :
Pour construire le Boulevard, il a donc fallu remblayer la mer sur une grande largeur, ce qui a fait disparaitre la presu'île.
Bel jijliya , Red'mou abhar :-)
Signaler un abus
jijel.jijel
# jijel.jijel 13-04-2015 18:52
Et c'était vers la fin des années 20.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-04-2015 18:28
Citer :
que le fort Duquesne se trouvait sur une presqu'île (celle de Sidi Amar)
La presque presqu'île de Sidi Amar, 1844
Signaler un abus
yasmine
# yasmine 12-04-2015 19:52
Merci pour ces informations précieuses sur la passé de note ville historique.
Signaler un abus
igilgilli
# igilgilli 13-04-2015 18:18
Tout le plaisir est pour moi yasmine, ravi que vous ayez apprécié cette trouvaille que j’ai dénichée sur le site de la BNF numérique.
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    MedSouilah MedSouilah 25.09.2017 20:50
    MERCI Igel. Il est urgent et indispensable d'entamer une collecte des graines pour la conservation ...

    Lire la suite...

     
  • Entracte
    Igel Igel 25.09.2017 20:42  
  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    Igel Igel 25.09.2017 20:40  
  • Constructions illicites à Jijel: Aucun programme de démolition
    Igel Igel 25.09.2017 20:38
    Illicite reste illicite même si le Wali changé. Ce qui est juste est juste partout et pas seulement le ...

    Lire la suite...

     
  • Rien ne va plus au nouveau jardin de la ville...
    Igel Igel 25.09.2017 20:27
    Mais à qui avons nous donné nos voix? Il faut sérieusement penser à changer. Votons maws. Je vote ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    saladin saladin 25.09.2017 19:26
    Pas plus loin qu’aujourd’hui même, une parente à moi, malade chronique du diabète et goitre, est allé ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Foughali Foughali 25.09.2017 19:03
    Salut Christine Je pense que tu oublies le plus important de ma citation ... En effet, être jeune ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:24
    Oui, les jeunes qui vendent leur matériel tout neuf de l'ansej, c'est la jeunesse qui veut gagner ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:14
    C'est exact, je vous souhaite éternel beauté, jeunesse, et un esprit d'une génie !

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 25.09.2017 08:05
    Après une lecture attentive, il est évident que ce système de soins à plusieurs classes est une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 24.09.2017 17:15
    Voilà qui est rassurant, ni corruptrice ni corruptible. Ainsi, votre esprit est libre. Les ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 24.09.2017 13:54
    Non, n'excuse pas la corruption, au contraire,et je ne parle pas seulement des médecin, mais un maître ...

    Lire la suite...

     
  • Notre football est malade...
    Maalah Maalah 24.09.2017 08:30
    malheureusement il n'y a pas que le football ( ce n'est pas le nôtre il appartient seulement à une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 23:50
    Avant de passer à l'inflation, aucun médecin algérien ne touche 40000da. Le triple peut-être. Le ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 23.09.2017 17:01
    Oui,c'est exact, selon le taux d'inflation les salaire doit augmenter, partout ou on pratique un ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel en 1964
    Foughali Foughali 23.09.2017 15:08
    Salut Merci pour le partage, c'est une belle vue d'ensemble de la ville et de ses environs. Il est ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 12:56
    OK. Ce,la devrait faire le bonheur des médecins qui pourraient se permettre plus de confort matériel ...

    Lire la suite...