La fixation des populations rurales et la relance des investissements parmi les priorités de la wilaya

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Le retour et la sédentarisation des populations rurales dans leurs terres d’origine et la relance des investissements ont figuré parmi les priorités de la wilaya de Jijel durant l’exercice 2014, a affirmé lundi le wali Ali Bedrici, au cours de la 2ème session de l’Assemblée populaire de wilaya (APW).

S’agissant du premier point, le chef de l’exécutif local a souligné que le retour de plusieurs centaines d’habitants dans des zones désertées lors de la décennie noire a été favorisé par la mise en place d’un programme approprié articulé autour de plusieurs actions.

Appuyé par l’habitat rural, ce programme a concerné, en particulier, l’électrification rurale et les Programmes de proximité de développement rural intégré (PPDRI)).

"Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que la tendance à l’exode a été inversée", a soutenu M. Bedrici à l’adresse des élus de la wilaya, avant d’affirmer que cette tendance, qui s’accélère grâce à la mise en place des conditions de sécurité, a "besoin d’un soutien à long terme pour sédentariser définitivement les populations concernées".

A propos des efforts déployés pour la relance de l’investissement, le wali a révélé que depuis 2011, "pas moins de 115 projets d’investissements ont été implantés dans la région". Il a ajouté, à ce propos, que de nouvelles zones d’activités, touristiques et industrielles, ont été initiées à El Aouana, Bordj Blida, Ras-El Afia, Ouled Yahia, Tamentout et dans le périmètre Chahna-Oudjana.

En parallèle, "des prospections se poursuivent pour dégager des espaces à dédier à l’activité industrielle", a précisé ce responsable.

M. Ali Bedrici a également évoqué "le lancement de grands projets structurants parmi lesquels le renforcement des capacités du port de Djendjen à travers la protection de cette enceinte portuaire contre les tempêtes, le terminal à conteneurs, la pénétrante autoroutière Jijel-El Eulma (Sétif) sur une distance de 110 km, les travaux de la méga centrale électrique de Bellara (1.600 Mégawatts), le complexe sidérurgique de Bellara, la modernisation de l’aéroport Ferhat Abbas, ainsi que l’entame des études pour d’autres infrastructures de base (tramway, téléphérique, voie ferrée entre Jijel et Sétif sur 150 km).

En dépit de ces efforts et des résultats encourageants obtenus, il reste encore "beaucoup à faire" en matière de désenclavement des populations, d’extension du réseau du gaz naturel, d’entretien et de développement du réseau routier, d’éducation, de santé et d’emplois, a conclu ce responsable qui s’est toutefois dit "optimiste" quant aux effets devant être induits par les grands projets structurants "à même de permettre à la wilaya de jouer les premiers rôles dans l’échiquier économique national".odejjijel.org

L’Est Républicain 17/03/2015 Par Abdelhamid ZOUAD de l’APS