Jijel : accès pénible à la ville

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Même si le flux de véhicules est visiblement atténué — signe, faut-il le noter, d’une affluence moins dense des estivants par rapport à la saison passée — l’accès à la ville de Jijel à partir de son côté est demeure un véritable calvaire.

Sur un long parcours, une interminable file de véhicules se forme dès le matin, donnant du fil à retordre aux automobilistes avant de passer le barrage de police. Sous un soleil de plomb, la patience est de mise pour arriver à destination, au centre-ville. Et il faut encore de la patience et du temps pour traverser la ville et s’en aller plus à l’ouest sur la corniche. Cette situation est devenue un phénomène saisonnier, même si la circulation, à Jijel, reste un problème quotidien à la faveur de l’augmentation du parc automobile.

Débordée par ce flux impressionnant de véhicules qui convergent dans la même direction, la ville se retrouve aux prises avec une saturation de son réseau routier durant toute la période estivale. Sur la corniche, à l’ouest du chef-lieu de wilaya, la situation est encore plus calamiteuse avec une circulation qui n’avance qu’au gré d’un parcours stressant. Chaque été, les habitants de la région se retrouvent coincés dans un interminable mouvement de véhicules, rendant aléatoire tout déplacement. Circuler sur la corniche, à l’entrée est de la ville de Jijel ou à son côté ouest, est ainsi devenu mission pénible durant la haute saison estivale. La solution ? Elle est plutôt loin d’être envisagée du moment que ce problème, depuis des années, se pose de façon récurrente sans qu’on lui consacre un peu de temps pour le régler.

Adam S.