Le Qatar mis en quarantaine par ses voisins du Golfe

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

VIDÉO - L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, ainsi que l'Égypte, ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, lui reprochant son soutien aux islamistes et une complaisance à l'égard de l'Iran.

C'est une nouvelle escalade dans la crise entre le Qatar et ses principaux voisins du Golfe. Accusant Doha de financer le terrorisme, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn ainsi que l'Égypte ont annoncé ce lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Le minuscule émirat a été également exclu de la coalition militaire qui intervient au Yémen contre les miliciens Houthistes pro-iraniens. C'est la crise la plus grave depuis plus de trente ans entre pays membres du Conseil de coopération du Golfe.

 

Pour «protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme», Riyad a décidé également de fermer ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar. «L'Arabie saoudite a pris cette mesure décisive en raison des sérieux abus des autorités de Doha tout au long des dernières années (...) pour inciter à la désobéissance et nuire à sa souveraineté», a déclaré un responsable saoudien.

La compagnie Etihad Airways a annoncé suspendre tous ses vols en direction du Qatar.

«Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'EI) et Al-Qaïda», a-t-il accusé. Selon lui, Doha soutient aussi «les activités de groupes terroristes soutenus par l'Iran dans la province de Qatif (est)», où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu'à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.

Doha a répondu en accusant ses voisins du Golfe de chercher à le mettre sous tutelle. Ces mesures sont «injustifiées» et «sans fondement», a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué. Elles ont un «objectif clair: placer l'État (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté» et est «totalement inacceptable».

Accusé de soutenir le terrorisme

L'Arabie et ses alliés émiriens, bahraïnien et égyptien ont deux griefs à l'égard du Qatar: son soutien aux Frères musulmans et une certaine complaisance à l'égard de leur ennemi iranien. Doha a longtemps accueilli des responsables Frères musulmans qui avaient été expulsés d'Égypte, de Syrie ou de Tunisie. Au début des printemps arabes - avec l'aval des Occidentaux, des États-Unis et de la France en particulier- Doha est apparu comme le pays qui pourrait «assagir» les islamistes qui venaient de prendre le pouvoir en Égypte et en Tunisie. L'échec de Mohammed Morsi au Caire a sonné le glas de l'islam politique, soutenu par Doha. Obsédés par la menace des Frères, les Émirats arabes unis sont en pointe dans la dénonciation du Qatar comme base arrière du mouvement islamiste. Reste que Doha abrite bel et bien une demi-douzaine de financiers du terrorisme, comme le relèvent plusieurs rapports officiels américains.

Contrairement à l'Arabie saoudite et aux Émirats, le Qatar n'a jamais affiché une politique foncièrement hostile à l'égard de l'Iran, pays avec lequel Doha partage un immense champ gazier dans les eaux du Golfe persique. «Le Qatar n'a jamais eu une lecture chiite-sunnite des événements qui se passent au Moyen-Orient», souligne ainsi un diplomate.

Soutenus par Donald Trump, Saoudiens et Emiriens ont fait de l'Iran leur ennemi numéro un. Dans la foulée de la visite du président américain à Riyad il y a un mois, Riyad et Abou Dhabi avaient accusé l'émir du Qatar Cheikh Tamim d'avoir tenu des propos désobligeants à l'égard de ses voisins et d'avoir minimisé la menace iranienne. Sur cette question des relations avec l'Iran, Doha n'est pas seul dans le Golfe: le sultanat d'Oman et Koweït refusent également de faire de l'Iran leur bête noire. Ces deux pays ne se sont d'ailleurs pas associés à la mise en quarantaine imposée ce lundi par Riyad à Doha.

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 05-06-2017 23:19
Le minuscule mais richissime Qatar souffrira-t-il de sa mise au ban ?
Son quotidien sera en tout cas fortement chamboulé. C’est déjà une question de géographie. Le Qatar n’a de frontières terrestres qu’avec l’Arabie Saoudite qui vient d’annoncer leurs fermetures. Les Emirats, l’Arabie Saoudite et Bahreïn ont aussi fermé leurs espaces aériens. Les avions seront obligés de faire d’importants détours pour atterrir ou décoller à Doha. C’est très pénalisant. Le Qatar perdra beaucoup d’énergie. Le détroit d’Ormuz n’est pas encore fermé, si bien que le Qatar peut encore être ravitaillé par voie maritime et exporter ses productions de gaz et de pétrole. « Mais le Qatar a les moyens de réagir, estime Nabil Ennasri. Elle pourrait par exemple se tourner plus encore vers l’Iran au point d’en faire son allier stratégique. »
www.20minutes.fr/monde/2080359-20170605-pourquoi-qatar-deteste-voisins
Signaler un abus

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    MedSouilah MedSouilah 25.09.2017 20:50
    MERCI Igel. Il est urgent et indispensable d'entamer une collecte des graines pour la conservation ...

    Lire la suite...

     
  • Entracte
    Igel Igel 25.09.2017 20:42  
  • La guerre des graines de semence a bel et bien commencée...
    Igel Igel 25.09.2017 20:40  
  • Constructions illicites à Jijel: Aucun programme de démolition
    Igel Igel 25.09.2017 20:38
    Illicite reste illicite même si le Wali changé. Ce qui est juste est juste partout et pas seulement le ...

    Lire la suite...

     
  • Rien ne va plus au nouveau jardin de la ville...
    Igel Igel 25.09.2017 20:27
    Mais à qui avons nous donné nos voix? Il faut sérieusement penser à changer. Votons maws. Je vote ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    saladin saladin 25.09.2017 19:26
    Pas plus loin qu’aujourd’hui même, une parente à moi, malade chronique du diabète et goitre, est allé ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Foughali Foughali 25.09.2017 19:03
    Salut Christine Je pense que tu oublies le plus important de ma citation ... En effet, être jeune ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:24
    Oui, les jeunes qui vendent leur matériel tout neuf de l'ansej, c'est la jeunesse qui veut gagner ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 25.09.2017 16:14
    C'est exact, je vous souhaite éternel beauté, jeunesse, et un esprit d'une génie !

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 25.09.2017 08:05
    Après une lecture attentive, il est évident que ce système de soins à plusieurs classes est une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 24.09.2017 17:15
    Voilà qui est rassurant, ni corruptrice ni corruptible. Ainsi, votre esprit est libre. Les ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 24.09.2017 13:54
    Non, n'excuse pas la corruption, au contraire,et je ne parle pas seulement des médecin, mais un maître ...

    Lire la suite...

     
  • Notre football est malade...
    Maalah Maalah 24.09.2017 08:30
    malheureusement il n'y a pas que le football ( ce n'est pas le nôtre il appartient seulement à une ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 23:50
    Avant de passer à l'inflation, aucun médecin algérien ne touche 40000da. Le triple peut-être. Le ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    christine hamad christine hamad 23.09.2017 17:01
    Oui,c'est exact, selon le taux d'inflation les salaire doit augmenter, partout ou on pratique un ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel en 1964
    Foughali Foughali 23.09.2017 15:08
    Salut Merci pour le partage, c'est une belle vue d'ensemble de la ville et de ses environs. Il est ...

    Lire la suite...

     
  • Frais de soins à Jijel: Une facture plus lourde pour les pauvres malades
    Igel Igel 23.09.2017 12:56
    OK. Ce,la devrait faire le bonheur des médecins qui pourraient se permettre plus de confort matériel ...

    Lire la suite...