Le chemin de la vie.

Sous l’effet du jour annoncé, la nuit dense étire doucement son voile noir autour de ma mémoire engourdie. Dans mes souvenirs confus mais insistants, un relent de rêve entêté, me rappelle avec insistance que l’histoire se construit à partir de faits qui résistent au temps. Ce rêve martèle encore dans ma tête "la douleur est un maître incontesté qui sait bâtir, en savant charpentier, à partir des seules croyances désuètes, l’authentique idéologie des peuples opprimés".

L’écho des chocs entre les contradictions fécondes, infante en plein jour, sous l’œil ahuri des pauvres surpris, l’infamie subitement dévêtue. Offert nu aux regards surpris et soumis malgré lui à l’avidité des langues acides, le mensonge déchu se lamente comme un ver écrasé devant la cupidité de ses protecteurs.

Héros savamment acclamé hier, il est subitement devenus, un acteur désobligé aujourd’hui ! Jusque'où, l’ignorance des forts armés, peut-elle étirer les faits pour en extraire l’ivraie de ce jus atroce qui tue sauvagement la mémoire cramoisie de ces valeureux combattants, mort pour la liberté ! Les chiens aboient, les loups hululent et les lions repus somnolent les yeux mi ouverts prêts à bondirent à la moindre alerte pour défendre « ce seul territoire » interdit où leur chasse gardée est à jamais consacrée. Le paysage de mes rêves innocents vacille devant mes croyances soudain choquées.

Y- a-t-il encore une vérité ici bas qui puisse encore nous supporter (?) ; qui puisse encore suffisamment briller pour imposer le respect et nous obliger à nous accepter ? Ou doit on croire que les dés sont à jamais pipés et que les jeux resteront toujours bloqués ? Dans les moments critiques, toute proportion gardé, sachant qu’à chaque époque sont lot de connaissances et sa part d’ignorance, on peut dire que les grands de ce monde ont par le passé scruté le ciel pour y déceler les signes salvateurs aptes à les guider. Nous, dans de pareils cas, que doit-on faire ? Lever les yeux vers les hauteurs des massifs environnants pour s’interroger bêtement sur la qualité des gros nuages pisseurs, car avares d'humidité, de la méditerranée ?

Ou alors se terrer comme des rats, la peur au ventre, l’intelligence vendue aux plus offrants et notre destiné abandonnée, aux gré du hasard, offerte délicatement aux plus forts d’entre nous ? Le messie est mort vive le messie ! La rue bruyante gronde de cris inaudibles. Son brouhaha qui étale ses tentacules comme une pieuvre dans les ruelles obscures des villes endormies, se tord l’échine pour conjurer avec des mots insensés son destin imposé.

Hélas, les bruits sourds n’ont pas d’effets sur les consciences endormies. Comme ces vagues entêtées et répétées que la méditerranée rejette avec fracas sur le dos effronté du littoral rocheux, imperturbable, les bruits, eux, se brisent lamentablement sur le front des démagogies violentes et insensibles. Le mensonge gonflé d’orgueil exagéré étale majestueusement sa magnificence défiant comme un ogre la vérité muselée par l’incapacité d’une « plèbe », aux lamentations stériles, juste bon pour ricaner et dénigrer. La vie est un concert où le tintement des idiots, n’est pas admis ; mais, dont la présence, momentanément tolérée, rappelle aux plus sages d’entre nous que l’harmonie est une science réservée aux seuls esprits prêts aux sacrifices exigés pour y accéder. La vérité n’est pas un sentiment personnel que l’on peut seul posséder. Elle est « une » et « totale ».

Rebelle, quand elle décide d’éclater, elle déborde toutes les consciences, inonde à la fois les corps et les esprits qui les hébergent ; pour ensuite se répandre jusqu’au fond des âmes qu’elles soient maudites, naïves ou seulement bernées. Partout, là ou le mensonge tente de se réfugier pour se perpétuer, elle est là, car est lumière, corps et esprit. Adulée par les peuples éclairés, elle règne en maîtresse absolue, bâillonnée et mis à l’écart par l’ignorance de la plèbe et de leurs états policiers, elle insulte la dignité des vivants pour réveiller la mémoire des morts lâchement assassinés !

Nul ne peut l’ignorer, car elle est à la fois essence et source de la vie ! Sur mon chemin d’écolier, je l’ai rencontrée ; dans mon cœur d’adolescent fougueux je l’ai adoubée ; dans mes écrits d’homme libre je l’ai consacrée ; dans les rides de mon âge, je veux l’emporter ; mais, dans les faits du présent, je me dois de la chanter pour tous ces jeunes innocents à qui « on » veut la cacher ! Elle est un havre de paix qui tend chaleureusement les deux mains à tous ceux qui veulent l’adopter. Pour choisir entre le bien et le mal, qui que vous soyez et quoique vous êtes, elle vous offre la même balance, au hasard des chemins qui se croisent. Impartiale, mais muette et désarmée devant les faits, elle attend le réveil des cœurs nobles pour s’exprimer. La vérité est le propre de l’homme et nul n’a le droit de l’occulter.

Hamou Djellit

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Jijel: Les grands projets en images...

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Une session spéciale bientôt pour les candidats exclus du bac pour cause de retard
    Ben Nafa Ben Nafa 25.06.2017 21:42
    Un pas en avant, un pas en arrière...

    Lire la suite...

     
  • La photo du jour du grand phare...
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 25.06.2017 21:39
    Belle photo en effet.

    Lire la suite...

     
  • Un nouveau jardin pour TAHER.
    Ben Nafa Ben Nafa 25.06.2017 21:37
    Enfin, une bonne idée............!!!

    Lire la suite...

     
  • Un nouveau jardin pour TAHER.
    NoureddineBousdira NoureddineBousdira 25.06.2017 21:36
    Ce matin vers 8 heures, un incendie a pris le départ sous un arbre à l'école Grimet à Ouled Aïssa.

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 25.06.2017 16:06
    C est le premier aide el fitr sans mon frère aîné Kamel décédé et enterré aux lieux saints de l ...

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le Dimanche 25 Juin 2017.
    christine hamad christine hamad 25.06.2017 09:42
    Aïd mbarak a tout l'équipe de jijelinfo et tout l'Algérie.

    Lire la suite...

     
  • Joyeuse fête de l’Aid El Fitr El Moubarek: Le Dimanche 25 Juin 2017.
    nostalgie nostalgie 25.06.2017 05:22
    Joyeuses Fête de l'Aïd El-Fitr cordiales amitiés

    Lire la suite...

     
  • Les îlots d'El-Aouana ex: Cavallo protégés.
    El khettabi El khettabi 24.06.2017 19:07
    Bonsoir a tous saha ramdankoum Hmm!!!! PROTEGER dans la lexicologie bureaucratique algérienne veut ...

    Lire la suite...

     
  • Traitement des points noirs sur les routes de Jijel: Des contraintes retardent toujours les travaux
    Igel Igel 24.06.2017 15:55
    Et tous les poids lourds qui traversent Jijel et empruntent la Corniche? La médiocrité des dirigeants ...

    Lire la suite...

     
  • RAMADANESQUE. Encore un drame à Sidi Maarouf.
    Igel Igel 24.06.2017 15:46
    Les semi-remorque et autres camions de carrière font désormais la loi a Jijel. L'acces Est du port ...

    Lire la suite...

     
  • Achouat: Collision entre deux voitures.
    Igel Igel 24.06.2017 15:41
    Il y a de quoi avoir des doutes quand il s'agit de prouver que les concernés de la signalisation ont ...

    Lire la suite...

     
  • Le port de pêche et de plaisance Boudis (Jijel) : Une destination privilégiée durant le Ramadhan
    Igel Igel 24.06.2017 15:32
    Merci Yasmine. Et merci Foughali. D'abord Yasmine pour l'objectivisme et la honte qu'elle ressent ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    Igel Igel 24.06.2017 15:19
    A qui vous adressez-nous ? Il y a quelques temps, nous avions pris des familles in flagranti, et ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    Foughali Foughali 24.06.2017 14:38
    Salut , salam.... Salut nostalgique .... Vous avez raison..,.il en faut des idiots, mais chez nous ...

    Lire la suite...

     
  • Garder la plage propre...
    nostalgie nostalgie 24.06.2017 09:32
    que voulez-vous......il faut des idiots un peu partout....et surtout un grand manque de civisme....enfin ...

    Lire la suite...

     
  • Le port de pêche et de plaisance Boudis (Jijel) : Une destination privilégiée durant le Ramadhan
    Foughali Foughali 24.06.2017 08:29
    Salut yasmine Certes, il faudrait probablement aménager et embellir ce coin, mais à défaut de grave ...

    Lire la suite...

     
  • VIDÉO. Frontière algéro-marocaine : l’Algérie poursuit la construction du mur
    christine hamad christine hamad 24.06.2017 02:12
    By the way, qui pay pour la construction de cet mur??, le roi moh6??

    Lire la suite...